Un «artisan» du vol de bijoux sous les verrous

Le Montréalais Yves Caron, un des principaux «artisans»... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Le Montréalais Yves Caron, un des principaux «artisans» du vol de la bijouterie Skinner & Nadeau des Promenades King à Sherbrooke, se trouve sous les verrous.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'un des principaux « artisans » du vol de la bijouterie Skinner & Nadeau des Promenades King à Sherbrooke se trouve sous les verrous.

Yves Caron, de Montréal, a comparu vendredi au palais de justice de Sherbrooke pour être accusé d'un recel de plus de 5000 $.

La procureure aux poursuites criminelles, Me Marilène Laviolette, s'est objectée à la remise en liberté de l'individu de 54 ans.

« Cet individu est accusé d'avoir été présent dans le commerce lors du vol », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Philippe Dubois.

L'individu de Montréal est bien connu des milieux policiers en semblable matière.

Le SPS a obtenu la collaboration du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour l'arrestation du suspect.

Dans la nuit du 22 au 23 mars dernier, des voleurs avaient réussi à déjouer le système d'alarme du commerce. Ils y ont volé pour une valeur située entre 40 000 $ et 50 000 $ de bijoux.

Sur les images de caméras de surveillance, on y apercevait les suspects qui entraient dans le commerce.

Les suspects avaient pris la fuite à bord d'un véhicule Hyundai Tucson argenté de l'année 2017.

Cette semaine, un premier receleur des bijoux a reconnu sa culpabilité.

Michel Hanszer avait en sa possession les articles précieux volés à la bijouterie Skinner & Nadeau de Sherbrooke.

Il sera condamné à deux ans de prison en octobre prochain.

Pour des motifs humanitaires, Michel Hanszer a été remis en liberté sous de sévères conditions après avoir plaidé coupable aux accusations portées contre lui.

Hanszer a été arrêté le 20 avril dernier à son domicile du boulevard Rolland à Montréal-Nord.

Il avait en sa possession pour plus de 33 000 $ de bijoux dont la plupart portaient encore les étiquettes de la bijouterie Skinner & Nadeau.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer