Un opérateur de chariot élévateur meurt coincé

Un travailleur d'expérience, Christian Mercier, 56 ans,  a... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Un travailleur d'expérience, Christian Mercier, 56 ans,  a connu une fin tragique, mardi après-midi, alors qu'il a été écrasé dans le chariot élévateur qu'il opérait à l'usine AFT-Technologies de fibres Aikawa, dans l'arrondissement de Lennoxville.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un travailleur de l'entreprise AFT-Technologies de fibres Aikawa de Sherbrooke a connu une fin tragique alors qu'il a été écrasé dans le chariot élévateur qu'il opérait.

Tant la direction que les employés de l'entreprise de l'arrondissement de Lennoxville sont sous le choc à la suite du décès de Christian Mercier, 56 ans, lors de cet accident de travail survenu mardi avant-midi.

«Nous avons pris la décision de cesser les opérations de l'usine aujourd'hui (mardi) et de ne les reprendre que demain », soutient le directeur de l'usine, Stéphan Veilleux, par voix de communiqué.

Les premiers répondants ont été appelés à se rendre sur les lieux de l'entreprise située au 72 de la rue Queen dans l'arrondissement de Lennoxville vers 9 h 30.

L'opérateur a subi des blessures importantes lorsqu'il est resté coincé dans sa cabine entre une barrière de sécurité et le volant du chariot élévateur.

Les premiers répondants du service de protection contre les incendies de Sherbrooke l'ont sorti de sa position précaire.

Les ambulanciers paramédicaux ont fait des manoeuvres de réanimation au travailleur qui était inconscient à leur arrivée.

Le décès du travailleur a été constaté au CHUS.

«Pour la direction de l'usine, la principale pensée qui l'habite est à l'endroit de Christian, de ses enfants ainsi que de ses frères et soeurs. Nos pensées les accompagnent dans le drame que les membres de cette famille vivent aujourd'hui. Christian travaillait chez nous depuis 1992. il nous manquera à tous », soutient le directeur de l'usine, Stéphan Veilleux.

L'enquête

Les circonstances de cet accident demeurent pour le moment indéterminées.

« Le travailleur qui conduisait le chariot élévateur y compte beaucoup d'expérience. L'accident est survenu dans la cour d'expédition et réception. Nous possédons peu de détails pour le moment. Les enquêteurs vont rencontrer plusieurs témoins pour tenter de refaire le fil des événements », explique la porte-parole de la CNESST (Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail), Julie Fournier.

Deux inspecteurs de la CNESST se sont rendus sur place pour sécuriser les lieux.

« Les activités ont été arrêtées dans le secteur où est survenu l'accident de travail », mentionne Julie Fournier.

ATF assure qu'elle collaborera à l'enquête.

« Nous collaborerons étroitement avec la CNESST et nous analyserons avec attention les conclusions de l'enquête et mettrons en oeuvre, le cas échéant, les recommandations ou les actions susceptibles de faire en sorte que de tels événements ne se reproduisent plus chez nous », explique la directrice des ressources humaines de l'entreprise, Jani Morin, dans le communiqué corporatif.

Technologies de Fibres Aikawa oeuvre dans le domaine du tamisage et raffinage sur mesure pour l'industrie des pâtes et papiers. Elle compte plus de 175 employés.

Un programme d'aide a été mis en place à la suite de cette tragédie.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer