Moins de décès, plus de blessé graves

Les accidents mortels sont en baisse en Estrie. (Archives, La Voix de l'Est)

Agrandir

Archives, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les accidents mortels sont en baisse en Estrie.

Le bilan annuel de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) 2016 publié mardi par le ministère des Transports du Québec fait état de 14 décès sur les routes de l'Estrie, soit deux de moins qu'en 2015.

Cette diminution de 12,5 pour cent des accidents mortels s'inscrit dans une tendance à la baisse de la moyenne des accidents mortels de 2011 à 2015 dans la région.

Si les accidents mortels sont en baisse en région, les blessés graves ont augmenté légèrement. Il y a eu 72 accidents avec blessés graves, soit cinq de plus qu'en 2015.

Si l'on compare à la moyenne des cinq dernières années, les accidents avec blessés graves sont en baisse de 12,4 pour cent dans la région.

Les blessés légers sont en baisse de 5,1 pour cent en Estrie en 2016 pour se situer à 1349.

Au total, ce sont 1435 personnes qui ont subi des dommages corporels lors d'accidents de la route en Estrie. Une autre donnée où une baisse est enregistrée, soit 4,6 pour cent de moins qu'en 2015.

La Sûreté du Québec ne souhaite pas commenter ce bilan de la SAAQ.

Lors du bilan routier 2016, la SQ indiquait qu'elle poursuivait ses efforts dans l'amélioration du bilan.

Depuis 2011, la Sûreté a mis sur pied le programme ÉPIC visant à contrer les comportements à risque des automobilistes en misant sur quatre axes : l'éducation, la prévention, l'intervention et la communication.

La SQ rappelait que la vitesse excessive et la conduite dangereuse étaient toujours en tête des causes les plus fréquentes de collisions mortelles, soit dans une proportion de 35 pour cent qui y sont attribuables.

Plus de piétons et de motocyclistes tués au Québec

À l'échelle québécoise, le bilan routier présenté par la présidente et chef de la direction de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), Nathalie Tremblay, fait état de 351 décès dans des accidents de la route en 2016, soit 11 de moins qu'en 2015, une diminution de 3 pour cent.

Après une année 2015 difficile, le Québec a retrouvé un bilan routier marqué par une baisse du nombre de décès et de blessés graves. Selon la SAAQ, le bilan routier de 2016 se hisse au deuxième rang des meilleurs bilans depuis 70 ans, après celui de 2014.

Par contre, plus de piétons et de motocyclistes sont décédés sur les routes du Québec en 2016.

La SAAQ a noté une hausse «préoccupante» de 40 pour cent du nombre de décès de piétons, qui est passé de 45 en 2015 à 63 en 2016. Plusieurs facteurs seraient en cause mais la vitesse, l'usage du téléphone cellulaire et le non-respect des traverses de piétons demeurent les facteurs les plus significatifs, a dit le ministre des Transports, Laurent Lessard, mardi.

Chez les motocyclistes, le bilan 2016 révèle quatre décès de plus que l'année précédente, pour un total de 54. Il s'agit d'une augmentation de 22,2 pour cent par rapport à la moyenne des cinq années précédentes.

En 2016, il y avait près de 181 000 motos immatriculées sur les routes du Québec, soit 4,5 pour cent de plus qu'en 2015. La SAAQ compte lancer une campagne de sensibilisation, les Journées de la sécurité à moto, en mai. Avec la Presse canadienne




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer