Voies de fait graves: Juneau ne conteste pas sa citation à procès

Félix Juneau... (La Tribune, René-Charles Quirion)

Agrandir

Félix Juneau

La Tribune, René-Charles Quirion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Félix Juneau ne conteste pas les accusations déposées contre lui mais il requiert la tenue d'une enquête préliminaire.

Juneau aurait blessé gravement un autre homme en lui assénant deux coups de bâton de baseball au début du mois de novembre 2016 à Windsor.

Juneau est accusé de voies de fait graves et voies de fait causant des lésions.

L'enquête préliminaire se déroulera le 26 avril prochain au palais de justice de Sherbrooke.

L'avocat de la défense Me Christian Raymond a opté pour qu'éventuellement, le procès se déroule devant juge et jury.

La défense a annoncé qu'elle souhaitait entendre un seul témoin lors de l'enquête préliminaire.

Me Raymond a aussi déposé au tribunal divers documents contenant l'évolution de Félix Juneau depuis sa remise en liberté dont un relevé de notes, un talon de paie, des preuves d'un rendez-vous au CLSC de même qu'un suivi en gestion de la colère.

Son cousin

La violente bagarre s'est déroulée dans la nuit du 5 au 6 novembre dernier sur la rue de l'Église. Juneau, qui dormait, a été réveillé par le bruit fait par son cousin et celui qui deviendra la victime dans cette affaire. Juneau serait sorti de sa chambre pour demander aux deux hommes de se taire. La victime alléguée dans cette affaire lui aurait donné une gifle au visage. Félix Juneau aurait répliqué en lui donnant un premier coup de bâton de baseball avant de lui en asséner un autre alors qu'il se trouvait inanimé au sol.

La victime dans cette affaire, un homme de 28 ans, a subi d'importantes blessures.

C'est Me Stéphanie Landry qui représente le ministère public dans le dossier de Félix Juneau.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer