Un commerçant surprend un cambrioleur: «C'est un jambon ce gars-là»

André Beaulieu n'a pas eu froid aux yeux,... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

André Beaulieu n'a pas eu froid aux yeux, dans la nuit de mercredi à jeudi, en prenant en chasse un cambrioleur qui s'était introduit dans le centre commercial Les Galeries Orford à Magog.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un commerçant des Galeries Orford à Magog a mis fin aux projets d'un cambrioleur, dans la nuit de mercredi à jeudi, allant jusqu'à le prendre en chasse avec sa voiture.

«Je n'ai fait que mon devoir de citoyen», lance André Beaulieu, copropriétaire de l'Animalerie Orford, quelques heures après avoir permis l'arrestation d'un homme de 51 ans connu des policiers.

«C'est un jambon ce gars-là. Et je ne me suis jamais senti menacé.»

L'affaire a débuté vers 23h45 lorsque l'homme d'affaires s'est rendu à son commerce avec sa conjointe pour y livrer des animaux qu'ils venaient d'acheter. Lorsque M. Beaulieu a quitté son commerce vers minuit, il a aperçu un homme vêtu de noir et cagoulé dans le mail.

«J'ai vu bouger et ce n'est pas normal à cette heure-là dans le mail, affirme-t-il à La Tribune. Je lui ai lâché un cri et il a pris la fuite. Des outils sont tombés par terre. Comme mon corps n'est pas celui d'un marathonien, j'ai décidé de ne pas lui courir après. J'ai décidé de sortir par une autre porte et de me rendre à mon véhicule.»

«J'ai l'ai retrouvé stationné derrière le magasin Tigre Géant. Le gars était en train d'enlever sa cagoule. Il est reparti sur une shire.»

Sa conjointe a composé le 9-1-1 et a donné les renseignements à la Régie de police de Memphrémagog (RPM). Les agents se sont déployés immédiatement.

Une folle course sur la rue Sherbrooke et sur les autoroutes 55 et 10 s'est enclenchée, poursuit André Beaulieu. «Je le suivais en le gardant à vue à distance. Mais mon véhicule était plus fort que le sien. Ça roulait à 175 kilomètres/heure.»

«Je lui ai fait signe de s'arrêter, mais il ne ralentissait pas.»

C'est au kilomètre 95 que le suspect a immobilisé sa Dodge Caravan. Arrivés sur place, les policiers l'ont arrêté et il n'a pas offert de résistance.

«Plusieurs outils pouvant servir lors d'un cambriolage ont été saisis ainsi qu'un cache-col et une tuque foncés, dit Sylvain Guay, porte-parole de la RPM. Conduit au poste de police, le suspect a été rencontré par des enquêteurs. Le suspect est un homme de 51 ans de Mirabel, possédant de nombreux antécédents criminels en semblable matière.»

«La Régie de police de Memphrémagog tient à remercier la précieuse aide du couple de commerçants, pour leur vigilance et leur assistance. Sans eux l'arrestation du suspect n'aurait pas eu lieu dans l'immédiat. L'aide du public est la principale responsable du succès des policiers.»

Le suspect pourrait faire face à des accusations d'introduction par effraction, de possession d'outils de cambriolage et de port de déguisement.

Quand on lui demande s'il a eu peur, André Beaulieu répond que son passé d'ancien militaire lui a grandement servi. «J'ai fait la Bosnie et l'Afghanistan. J'ai travaillé dans les bars, longtemps à New York», souligne le grand gaillard.

«J'étais sur l'adrénaline, mais le risque était calculé. Quand la peur a passé, je n'étais pas là. J'ai voulu intervenir, car les intrusions du genre se repètent trop souvent. C'est rendu un vrai fléau.»




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer