Matière dangereuse: le pire évité à Bolton-Est

Le camion-citerne a passé de longues heures dans... (Photo fournie)

Agrandir

Le camion-citerne a passé de longues heures dans le fossé, le temps qu'on établisse une stratégie pour procéder au pompage de son contenu sans causer de catastrophe.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) La sortie de route d'un camion-citerne qui transportait une matière dangereuse hautement volatile, jeudi à Bolton-Est, a causé la fermeture d'un tronçon de la route 245 ainsi que l'évacuation de trois résidences.

Quand le conducteur du camion a perdu la maîtrise de son véhicule, la visibilité était réduite en raison des conditions climatiques et la chaussée était glissante. Le véhicule s'est retrouvé dans le fossé et s'est par la suite renversé sur le côté.

Le camionneur n'a pas été blessé, mais une délicate opération a dû être orchestrée pour récupérer la matière dangereuse, un produit appelé styrène. Un large périmètre de sécurité a notamment été établi pour éviter tout danger pour la population.

Urgence-Environnement s'est évidemment rendu à l'endroit où est survenue la sortie de route afin de s'assurer que des mesures adéquates étaient prises pour éviter que la situation ne se transforme en catastrophe.

Une fois la matière dangereuse entièrement pompée dans une seconde citerne, le poids lourd devait être remis sur ses roues. L'opération n'était pas encore terminée jeudi en début de soirée.

Chanceux

Directeur du service de protection contre les incendies d'Austin, Paul Robitaille laisse entendre que la situation est toujours demeurée sous contrôle. « On a été chanceux parce qu'il n'y a eu qu'une toute petite fuite de liquide. Seulement un peu de vapeur s'échappait et le vent la dispersait rapidement. Aucun déversement ne s'est produit », explique-t-il.

Les experts dépêchés sur place, dont ceux du Groupe Hénault, ont dû réfléchir avant d'établir leur stratégie pour procéder au pompage du liquide. « On pensait utiliser de l'azote, mais on a finalement fait appel à une pompe à diaphragme », note M. Robitaille.

Mairesse d'Austin, Joan Westland-Eby note que la fermeture partielle de la 245 n'a pas causé un grave problème puisque d'autres routes permettaient de contourner la section bloquée. « Pour nous, la priorité c'était les familles évacuées. On s'est assuré qu'elles auraient un endroit pour passer la nuit », note-t-elle.  Avec Karine Blanchard, La Voix de l'Est

La chaussée rendue glissante

Les automobilistes avaient intérêt à lever le pied, jeudi matin, notamment dans le secteur de Magog sur l'autoroute 10. Un changement brusque des conditions météo a rendu la chaussée glissante. On a pu observer quelques sorties de route.

On ne signale cependant pas de blessé grave à la Sûreté du Québec (SQ).

La neige et de forts vents ont compliqué la conduite automobile. Selon Transports Québec, la chaussée de l'autoroute 10 était partiellement enneigée et glacée. La visibilité pouvait être réduite.

La SQ rapporte qu'une voiture a fait un capotage sur le chemin Georges-Bonnalie à Eastman.

Pour sa part, la Régie de police de Memphrémagog a dénombré six accidents sur son territoire au cours de l'avant-midi de jeudi. On a dû transporter des blessés légers à l'hôpital. On a aussi dû répondre à deux nombreux appels pour des sorties de routes multiples sur l'autoroute 20 à Drummondville. Selon Ingrid Asselin, porte-parole de la SQ, un mini-carambolage s'est produit dans le secteur.

Le mauvais temps a également causé des pannes électriques. Hydro-Québec rapporte que 2376 clients étaient privés de courant jeudi midi en Estrie. Les pannes étaient surtout concentrées dans le secteur de la MRC de Memphrémagog, du Granit et du Val-Saint-François. Le nombre de pannes a diminué au cours des heures suivantes. Claude Plante




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer