Manuel Nicola Codina restera en prison

Des méfaits de 35 000 $ avaient été... (La Tribune, René-Charles Quirion)

Agrandir

Des méfaits de 35 000 $ avaient été commis chez Bell Canada par Manuel Nicola Codina.

La Tribune, René-Charles Quirion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Manuel Nicola Codina, qui avait commis des actes de vandalisme aux locaux de Bell Canada en décembre 2016 pour se venger d'un problème avec les services de la compagnie, passera encore au moins deux mois en prison.

Le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec a pris en délibéré les suggestions de la défense et du ministère public lors des observations sur la peine qui se déroulaient, lundi, au palais de justice de Sherbrooke.

Me Marc-André Champagne de l'aide juridique estime que six mois de prison doivent être imposés à son client, alors que Me François Parent du ministère public en réclame le double, soit douze mois de prison.

L'homme de 31 ans avait rapidement plaidé coupable aux accusations portées contre lui en décembre 2016 soit un méfait de plus de 5000 $, d'avoir causé des dommages sur un véhicule de Bell Canada par un incendie et de bris de probation. Les dommages évalués au départ à 100 000 $ ont été révisés à la baisse à environ 35 000 $.

Ces événements se sont déroulés dans la nuit du 6 décembre, alors que l'accusé a « pété sa coche » envers Bell Canada.

Victime d'un problème de téléviseur, Codina s'est engueulé avec le service à la clientèle de la compagnie. C'est après avoir raccroché la ligne téléphonique qu'il est parti vers les locaux de Bell Canada pour se venger.

« J'ai commis ces gestes parce que j'ai décidé de me faire justice. Je reconnais que j'ai un problème de drogue et je veux le régler. Si je consomme, c'est parce que j'ai des fantômes. Je me gèle pour cacher mes problèmes très loin. J'ai décidé d'arrêter parce que maintenant j'ai décidé de vivre », a mentionné Manuel Nicola Codina avant que la peine soit imposée.

Treize véhicules ont été endommagés, un véhicule a été incendié et des dommages ont été faits au bâtiment de Bell Canada du 400 de la rue King Ouest.

Codina a été arrêté alors qu'il sortait du stationnement.

Il avait utilisé un marteau et un couteau pour commettre les méfaits aux véhicules.

Codina est bien connu des milieux policiers.

Un rapport présentenciel a été préparé dans le dossier de Manuel Nicola Codina pour informer le tribunal sur son passé et ses capacités cognitives.

Ce dernier a commencé à consommer des stupéfiants et à se prostituer à l'âge de 12 ans. Sa détention depuis le début décembre 2016 demeure sa plus longue période d'abstinence depuis ce moment.

Codina a mentionné dans le rapport présentenciel qu'il voulait être incarcéré afin de cesser d'agir.

Un ami de la victime a témoigné que Codina voulait se reprendre en main et retourner aux études en soudure.

Le juge Chapdelaine imposera la peine le 24 février prochain.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer