Roger Marmonier n'est plus apte

Roger Marmonier n'est plus apte pour prendre les décisions dans son dossier... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Roger Marmonier n'est plus apte pour prendre les décisions dans son dossier judiciaire.

L'avocate de la défense Me Caroline Monette a annoncé au tribunal, lundi, qu'un mandat d'inaptitude avait été homologué dans le dossier de son client.

L'octogénaire est accusé de conduite avec les capacités affaiblies causant des lésions ainsi que de conduite dangereuse.

En état d'ébriété au volant de son véhicule, l'homme de 84 ans avait renversé une piétonne le 22 février 2016 sur la 13e Avenue à la hauteur de la rue des Muguets à Sherbrooke.

L'accusé, qui demeure dans ce secteur, était dans un état d'ébriété à ce point avancé qu'il a été impossible pour les policiers de procéder à un prélèvement d'haleine. Ils ont obtenu un mandat d'arrestation afin de pouvoir procéder à un prélèvement d'un échantillon sanguin dans le but d'établir son taux d'alcoolémie.

L'avocate de la défense doit rencontrer le mandataire de Roger Marmonier étant donné que ce dernier n'a plus les capacités cognitives de prendre les décisions le concernant.

« Je dois rencontrer la famille de mon client qui devra prendre des décisions dans le dossier. Une date de procès doit être fixée afin que les décisions nécessaires soient prises », a expliqué Me Monette au tribunal.

À la mi-avril 2016, Roger Marmonier avait été remis en liberté sous diverses conditions sévères, dont celles de rester dans une résidence pour personnes âgées adaptée à sa condition. L'accusé demeure toujours à cet endroit adapté à sa condition.

Au début des procédures, l'accusé avait été déclaré apte à faire face aux procédures judiciaires, mais le juge avait acquiescé à la demande de la défense concernant l'évaluation en vertu de l'article 16 du Code criminel. Rapport sur la non-responsabilité criminelle pour trouble mental qui reste entre les mains des avocats au dossier.

Me Monette a renoncé, lundi au palais de justice de Sherbrooke, à la tenue d'une enquête préliminaire dans le dossier de Roger Marmonier.

Le procès devrait être fixé le 13 mars prochain. C'est Me Cassandra Carola qui représente le ministère public dans cette affaire.

Un cannabiculteur plaide coupable

Un travailleur sur une plantation de cannabis a plaidé coupable, lundi à Sherbrooke, à son implication dans une production où il a été arrêté.

Gordon Cournoyer sortait d'une plantation située près du chemin Gosford à Dudswell lorsqu'il a été arrêté par les policiers de la Sûreté du Québec dans le cadre du projet « cisaille ».

Devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec, il a plaidé coupable à des accusations de production de cannabis, de possession dans le but d'en faire le trafic ainsi que de possession d'arme prohibée.

La perquisition sur la plantation a permis de saisir 292 plats de cannabis et 4,3 kilos de cannabis. La drogue se trouvait dans une poche de hockey. Cournoyer gardait sur lui, 10,6 grammes de cannabis, 14,18 grammes de résine de cannabis ainsi qu'une bonbonne de poivre de Cayenne.

Il a été établi devant le tribunal que Gordon Cournoyer était un travailleur sur la plantation et que le terrain où il a été arrêté ne lui appartenait pas.

Les deux autres personnes arrêtées avec lui ont réglé leurs dossiers devant le tribunal et ils ont été condamnés à des peines de six mois de détention pour l'un et à 90 jours de prison et 240 heures de travaux communautaires pour l'autre.

L'avocat de la défense Me Patrick Fréchette a demandé la confection d'un report présentenciel. Les observations sur la peine se dérouleront le 15 juin prochain. C'est Me Claude Robitaille qui représente le ministère public dans cette affaire.

Vol à la pointe d'un couteau dans un dépanneur de la rue Dufferin

Un homme a pris le large, lundi soir, après un vol qualifié survenu dans un dépanneur de la rue Dufferin à Sherbrooke.

Au moment de mettre sous presse, le voleur était toujours recherché par le Service de police de Sherbrooke.

Le suspect s'est présenté vers 19 h 30 au dépanneur situé sous le bar Le Magog. Il a menacé l'employé avec un couteau de chasse.

Ce dernier lui a remis le contenu du tiroir-caisse. Le suspect a pris la fuite après avoir planté le couteau dans le comptoir du dépanneur.

Toute information concernant ce vol peut être communiquée au SPS au 819-821-5555.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer