16 mois pour trafic et production de méthamphétamine

Samuel Beaudette a été arrêté avec quelque 1500... (Archives La Tribune)

Agrandir

Samuel Beaudette a été arrêté avec quelque 1500 comprimés de méthamphétamine.

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Arrêté avec quelque 1500 comprimés de méthamphétamine, Samuel Beaudette de Sherbrooke a été condamné à 16 mois de prison.

Devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec, il a plaidé coupable à des accusations de production de méthamphétamine, possession dans le but d'en faire le trafic et trafic de méthamphétamine.

C'est un appel au 9-1-1 fait par Beaudette pour une plainte de tentative de braquage de domicile qui a contribué à le mettre dans le pétrin.

Une fois au domicile de Samuel Beaudette, les policiers du Service de police de Sherbrooke ont remarqué la présence d'environ 200 comprimés sur une étagère.

Les policiers ont obtenu un mandat de perquisition pour retourner sur les lieux pour y saisir la drogue.

L'avocate de la défense Me Jessyca Duval de l'aide juridique a mentionné au tribunal que les policiers avaient outrepassé ce mandat et avaient fouillé partout dans le logement.

C'est dans ce contexte qu'ils ont découvert les autres comprimés de méthamphétamine ainsi que le cellulaire de Beaudette.

Le contenu de l'appareil a permis aux enquêteurs d'étayer la preuve pour le trafic de stupéfiants.

Beaudette avait été arrêté en juillet 2015 à son domicile.

Les négociations entre Me Jessyca Duval et le procureur aux poursuites criminelles Me Andy Drouin ont évité la contestation de la défense concernant le mandat de perquisition.

Beaudette a déjà été condamné à une peine de détention de douze mois pour une infraction criminelle en semblable matière.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer