2016 : de tristes affaires

Timothy Saint-Arnaud n'était pas en mesure de distinguer... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Timothy Saint-Arnaud n'était pas en mesure de distinguer le bien du mal lorsqu'il a attaqué les policiers de Magog en février dernier.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Des causes pour non-responsabilités criminelles pour troubles mentaux ont retenu l'attention à Sherbrooke et à Magog en 2016.

Un trouble schizoïde a poussé Alexandre Martineau à attaquer ses grands-parents à l'arme blanche, le 9 juin dernier sur la rue Mézy à Sherbrooke.

Sans antécédent judiciaire ou problème de consommation de drogue ou d'alcool, Alexandre Martineau a commencé à présenter certains symptômes de maladie mentale environ quatre semaines avant de passer aux actes. Accusé de tentative de meurtre, il a été déclaré non criminellement responsable pour troubles mentaux en septembre dernier. Il a été intégré au Centre de réadaptation en dépendance et santé mentale de l'Estrie (CRDE), afin qu'il puisse poursuivre son cheminement.

Décompensation

Timothy Saint-Arnaud n'était pas en mesure de distinguer le bien du mal lorsqu'il a attaqué les policiers de Magog en février dernier. Il a été déclaré non criminellement responsable pour trouble de santé mentale des gestes commis dans la nuit du 28 au 29 février 2016 en vertu de l'article 16 du Code criminel.

Saint-Arnaud vit avec un problème de schizophrénie et il était en décompensation lors des faits. Les policiers avaient ouvert le feu en direction de l'homme de 30 ans en état de crise. L'homme atteint par les policiers avait entre ses mains une arme blanche ainsi qu'une carabine à plomb et était menaçant au moment des événements.

Tentative de meurtre

Éric Landry a plaidé coupable en décembre à une tentative de meurtre, séquestration, introduction par effraction, voies de fait et menaces de mort. L'homme de 40 ans a attenté à la vie d'une femme en s'introduisant par effraction dans son domicile de l'Est de Sherbrooke et en tentant de l'étrangler en avril.

L'individu est entré par le sous-sol du domicile de la victime. Il a surpris la femme dans sa chambre à coucher alors qu'elle dormait en lui mettant du ruban adhésif sur la bouche pour l'empêcher de crier. Il a tenté de l'attacher avec de la corde, mais la victime s'est défendue. Landry a répété à de multiples reprises qu'il allait la tuer en tentant de l'étrangler. C'est l'intervention de l'un des enfants de la victime qui a raisonné Landry. Avant de prendre la fuite vers Joliette, Landry a affirmé regretter les gestes et avoir tenu des propos suicidaires.

Menaces sur Facebook

Deux élèves du secondaire ont provoqué une commotion à Asbestos. Le 3 octobre, deux adolescents ont été arrêtés puis interrogés par la Sûreté du Québec après une affaire d'incitation à la violence forçant la fermeture de l'école secondaire l'Escale et le Centre de formation professionnelle l'Asbestrie à Asbestos. « Bonjour, ceci est pour vous informer qu'un élève n'a pas voulu collaborer, nous avons été obligés de prendre possession de son compte Facebook. Pour ne pas perdre votre compte, vous devez collaborer. Vous devez prendre possession d'une arme à feu et faire feu, lundi, dans l'école l'Escale d'Asbestos. Votre but est d'éliminer le plus de personnes possible. » Aucune accusation n'a été portée contre les adolescents qui ont été interpellés par les policiers dans une affaire de menaces faites sur Facebook.

Chicane entre deux septuagénaires

Une altercation entre deux résidents de l'hôpital et centre d'hébergement Argyll du CIUSSS de l'Estrie-CHUS s'est terminée en drame avec le décès de l'une des deux personnes impliquées. L'événement entre les deux résidents de 72 et 74 ans est survenu au début octobre dans une unité du deuxième étage où tous les occupants sont en perte d'autonomie importante. Sur cette unité, la totalité des résidents ont des atteintes cognitives et font l'objet d'une supervision.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer