La SQ démantèle un laboratoire de drogues de synthèse

La Sûreté du Québec (SQ) a démantelé vendredi... (Photo fournie par la SQ)

Agrandir

La Sûreté du Québec (SQ) a démantelé vendredi un laboratoire d'encapsulage de drogues de synthèse, situé dans la municipalité de Potton, en Estrie.

Photo fournie par la SQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Sûreté du Québec (SQ) a démantelé vendredi un laboratoire d'encapsulage de drogues de synthèse, situé dans la municipalité de Potton, en Estrie.

La Sûreté du Québec (SQ) a démantelé vendredi... (Photo fournie par la SQ) - image 1.0

Agrandir

Photo fournie par la SQ

L'Escouade d'enquête et de coordination sur le crime organisé (EECCO) de Boucherville a effectué jeudi après-midi une série de perquisitions dans les régions de la Montérégie et de l'Estrie.

Cette opération, menée en cours d'enquête, vise le démantèlement d'une organisation criminelle oeuvrant dans la production de drogues de synthèse dans ces régions, précise-t-on.

Le site de Potton a été sécurisé pour la nuit de jeudi à vendredi. Il a été démantelé par les policiers du Module de la lutte aux drogues de synthèse de la SQ.

Quatre autres perquisitions ont eu lieu dans les secteurs de Longueuil, Boucherville et Saint-Roch-de-Richelieu. L'opération a permis de saisir, entre autres, plus de 400 kilos de produits destinés à la production de drogue de synthèse, 43 poinçons, quatre grammes de cannabis, une fiole de liquide s'apparentant à du GHB, 500$ en argent canadien, une arme à impulsion électrique, une imitation d'arme à feu et un appareil servant à compter l'argent.

Deux véhicules ont également été saisis à titre de biens infractionnels, énumère-t-on dans un communiqué de la SQ diffusé vendredi avant-midi.

Cette opération a mobilisé plus de 35 policiers provenant notamment des ERM Montérégie, Montréal et Rive-Nord, de l'Unité d'urgence de la Sûreté du Québec ainsi que du Service de police de l'agglomération de Longueuil.

L'enquête avait été entreprise au mois de novembre dernier, ajoute-t-on.

La SQ fait remarquer que les drogues de ce type sont produites «par des amateurs qui improvisent, dans des conditions d'insalubrité, avec des produits chimiques qui sont explosifs et nocifs pour la santé et l'environnement».

Toute information sur ce type d'activité peut être transmise, en tout temps et de façon confidentielle, à la Centrale de l'information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer