Trois incendies criminels en deux jours à Sherbrooke

Des indices laissent croire qu'une main criminelle serait... (La Tribune, Charles Beaudoin)

Agrandir

Des indices laissent croire qu'une main criminelle serait à l'origine de l'incendie qui a fait pour 175 000 $ de dommages au Garage LAP, situé dans le secteur Saint-Élie à Sherbrooke, samedi soir.

La Tribune, Charles Beaudoin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Un incendie s'est déclaré tard samedi soir, à Sherbrooke, alors que le Garage LAP, situé dans le secteur Saint-Élie, a été la proie des flammes.

Une vingtaine de pompiers du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPCIS) ont mis près de quatre heures pour maîtriser complètement le brasier. La dernière équipe du SPCIS a quitté les lieux à 2 h, dimanche.

C'est un passant qui a contacté les services d'urgence lorsqu'il a aperçu des flammes à l'intérieur du bâtiment.

« À notre arrivée, il y avait une bonne présence de flammes et les pompiers les ont tout de suite attaquées, mais vu l'ampleur et la grosseur du bâtiment, on a immédiatement déclenché une deuxième alarme », relate le chef aux opérations du SPCIS, Daniel Gingras.

Un important panache de fumée surplombait l'atelier de réparation automobile situé au 6312, chemin de Saint-Élie. Aucun blessé n'a été rapporté.

Les dommages sont estimés à 175 000 $.

Selon ce qu'il a été permis d'apprendre de la part de témoins, une motoneige rangée à l'intérieur du garage aurait pris feu aux environs de 21 h 30 avant de se propager au reste de l'édifice, mais les informations n'ont pu être confirmées officiellement.

Une main criminelle

Les inspecteurs du SPCIS ont transféré le dossier au Service de police de Sherbrooke (SPS), puisque des éléments leur permettent de croire qu'il pourrait s'agir d'un incendie criminel. L'enquête était toujours en cours dimanche, a confirmé le SPS. Aucun suspect n'a été arrêté pour le moment.

Il s'agit du troisième incendie criminel qui frappe Sherbrooke en deux jours.

Vendredi soir, un incendie d'origine criminelle s'est déclaré vers 20 h 30 au 412 rue Galt Ouest, au centre-ville de Sherbrooke, quelques heures seulement après que le SPS eut libéré le principal suspect d'un feu criminel survenu le matin dans un bâtiment situé seulement une centaine de mètres plus loin.

Le suspect, un itinérant qui squattait des immeubles abandonnés et cherchait à se réchauffer, avait préalablement été libéré sous promesse de comparaître. Il a été arrêté de nouveau parce qu'il n'aurait pas respecté ses conditions de libération et aurait confirmé être l'auteur du deuxième incendie.

Il était toujours détenu dimanche en attendant de comparaître au palais de justice de Sherbrooke à 10 h lundi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer