Nancy Prince plaide coupable dans une affaire de cocaïne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Nancy Prince de Sherbrooke, qui a reconnu avoir trempé dans une affaire de trafic de stupéfiants dont de la cocaïne, sera condamné à une peine de détention en février 2017.

La femme de 44 ans a plaidé coupable, mercredi au palais de justice de Sherbrooke, à des accusations de possession dans le but d'en faire le trafic plus de 545 grammes de cocaïne et de 259 grammes de crack. Ces stupéfiants sont évalués à plus de 100 000 $ sur le marché illicite.

Elle a aussi reconnu la possession de cannabis, de méthamphétamine ainsi que de champignons magiques.

Une suggestion commune de détention sera présentée le 22 février prochain à la juge Hélène Fabi de la Cour du Québec.

Nancy Prince avait été arrêtée en compagnie de Michel Hébert en mai 2014.

Ce dernier a été condamné à une peine de six mois de détention.

En plus de la cocaïne et du crack, cette opération antidrogue du service de police de Sherbrooke avait permis de saisir deux kilos de cannabis, 216 comprimés de speed, du haschich et des champignons magiques ont aussi été saisis.

Des perquisitions avaient été effectuées sur la rue du Pin-Solitaire, sur la rue Larocque de même que dans un logement de l'est de Sherbrooke.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer