Retrouvé mort après une soirée entre amis

La cause du décès d'un homme de 33... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La cause du décès d'un homme de 33 ans à Sherbrooke reste encore indéterminée.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le Service de police de Sherbrooke enquête sur la mort d'un homme de 33 ans au cours de la fin de semaine.

La victime avait passé la soirée de samedi avec des amis dans un bar du centre-ville de Sherbrooke.

« La conjointe de l'homme l'a retrouvé inanimé dans son lit », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Philippe Dubois.

Les policiers ont été appelés dans le logement de la rue Gaboriault vers 2 h 25 dans la nuit de samedi à dimanche. L'homme inanimé avait vraisemblablement vomi dans les minutes qui ont précédé son arrêt cardio-respiratoire. Les manoeuvres de réanimation n'ont pas permis de rétablir la respiration.

Le décès de Tommy Deschênes, 33 ans, a été constaté au CHUS.

« La cause du décès est inconnue. Aucune hypothèse n'est écartée. Pour le moment, rien ne laisse croire que ce décès serait criminel », mentionne le porte-parole du SPS.

Des analyses ont été demandées au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale de Montréal par le coroner attitré à cette enquête.

« Les analyses de sang et de liquides biologiques seront analysées par les enquêteurs. Le rapport d'autopsie pourrait aussi permettre d'en apprendre davantage sur les causes du décès », indique Philippe Dubois du SPS.

Un septuagénaire roule sur sa conjointe

Le magasinage des Fêtes d'un couple de septuagénaires a été perturbé, lundi en début d'après-midi, lorsqu'un automobiliste a roulé sur sa conjointe qui venait de chuter derrière le véhicule. L'accident s'est produit vers 13 h 40 dans un stationnement de la rue Paradis à Drummondville.

Alors qu'elle attendait que son conjoint sorte le véhicule de son espace de stationnement, la dame a effectué une chute qui aurait pu lui être fatale. L'homme n'a pas remarqué la présence de sa conjointe au moment de faire marche arrière. Ce n'est que lorsqu'il a senti qu'il avait heurté quelque chose avec une de ses roues arrière qu'il a compris ce qui venait de se produire.

Transportée au centre hospitalier Sainte-Croix, la dame présentait des saignements abondants à la tête et souffrait de blessures au bras et à l'abdomen. On ne craindrait toutefois pas pour sa vie. Sous le choc, le conducteur a été rencontré par les policiers afin d'écarter la thèse d'un geste intentionnel. Avec Yanick Poisson

Deux Samaritains arrêtent un voleur de bijoux

Deux bons Samaritains ont permis de mettre la main au collet d'un voleur dans une bijouterie du Carrefour de l'Estrie au cours de la fin de semaine.

Le suspect s'est présenté à la bijouterie Cathy du centre commercial du boulevard de Portland, samedi vers 12 h 15.

« Il a demandé de voir deux présentoirs de bagues. L'employée lui a montré les bijoux. Aussitôt qu'il a eu les deux présentoirs entre les mains, il a pris la fuite », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Philippe Dubois.

L'employée de la bijouterie a crié « au voleur ».

« Deux citoyens sont partis à la course à la poursuite du suspect. Ils ont réussi à le neutraliser dans le stationnement du Carrefour de l'Estrie », mentionne le porte-parole du SPS.

Appelés sur place, les policiers ont pu récupérer la marchandise d'une valeur d'environ 20 000 $.

Des accusations de vol de plus de 5000 $ devraient être portées contre l'homme de 31 ans à l'origine de ce vol. 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer