Intoxication au monoxyde de carbone: une résidence pour aînés évacuée

Le mauvais fonctionnement d'un appareil de chauffage d'appoint a forcé... (Photo collaboration spéciale Éric Beaupré)

Agrandir

Photo collaboration spéciale Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Drummondville) Le mauvais fonctionnement d'un appareil de chauffage d'appoint a forcé l'évacuation de la résidence pour aînés RI Saint-Charles au cours de la nuit de jeudi à vendredi, à Drummondville.

C'est une employée de l'établissement qui, constatant des symptômes d'intoxication au monoxyde de carbone, a alerté les autorités. Les ambulanciers et les pompiers de Drummondville se sont rendus au 640, cours du Chevreuil où ils ont enregistré un taux de monoxyde de carbone légèrement plus élevé que la normale.

Ils ont procédé à l'évacuation des 22 résidents de l'endroit et des deux travailleurs en fonction.

Le directeur du Service de sécurité incendie de Drummondville, Yves Beaurivage, a indiqué que la situation n'avait rien d'alarmant considérant le taux de monoxyde de carbone et le temps limité d'exposition.

Les résidents ont été évacués et transportés à l'hôpital Sainte-Croix par mesure de prévention, ce qui a permis aux pompiers de procéder à l'aération du bâtiment.

Quatre personnes ont été incommodées par la fuite de monoxyde de carbone, mais aucune ne se retrouve dans un état nécessitant des soins prolongés. Tous ont pu réintégrer leurs logements plus tard dans la nuit lorsque l'origine de la fuite a été repérée et que la situation est rentrée dans l'ordre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer