Retour de la saison des barrages

À compter de jeudi jusqu'au 2 janvier 2017,... (Archives, La Tribune)

Agrandir

À compter de jeudi jusqu'au 2 janvier 2017, les barrages routiers pour contrer l'alcool au volant seront de retour.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La saison des barrages routiers pour contrer le fléau de l'alcool au volant est de retour à Sherbrooke au même moment où l'Opération Nez rouge reprend ses activités.

À compter de jeudi jusqu'au 2 janvier 2017, le Service de police de Sherbrooke (SPS) tiendra des opérations de vérification auprès des automobilistes à des moments stratégiques.

L'Opération Nez rouge lancera ses activités, vendredi et samedi, avant de reprendre façon continue du 1er au 31 décembre.

« Nous allons tenir des barrages routiers lors dès période de la journée où les conducteurs auraient pu consommer. Les 5 à 7, en soirée ou même en pleine nuit, nous allons effectuer des opérations », explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

Ces barrages routiers intensifs se dérouleront dans le cadre de l'Opération VACCIN qui signifie : Vérification accrue de la capacité de conduite - Intervention nationale.

En plus de vérifier l'était de conduite des automobilistes, de la sensibilisation sera faite avec la distribution d'autocollants avec le slogan : « L'alcool ou la drogue au volant, c'est criminel!».

Lors de l'opération VACCIN en 2015 à Sherbrooke, le SPS a tenu huit barrages. Une seule personne avait été arrêtée en état d'ébriété lors des vérifications concernant 1492 véhicules. Durant cette période, le SPS avait arrêté 32 conducteurs pour conduite avec les capacités affaiblies.

Au début novembre, Un barrage routier « surprise » avait été effectué par le SPS. Sur les 350 conducteurs vérifiés, trois d'entre eux dépassaient la limite légale pour conduire leur véhicule. Cette opération de prévention s'était tenue sur la rue King Ouest, juste de l'autre côté du pont Montcalm à la sortie ouest du centre-ville de Sherbrooke entre 23 h et 0 h 45.

Depuis le début de 2016, 267 conducteurs ont été interceptés pour conduite avec les capacités affaiblies, alors que 253 individus dépassaient la limite légale d'alcool alors qu'ils conduisaient leur véhicule en 2015.

En 2014, ce sont 306 conducteurs qui avaient été arrêtés pour conduite avec les capacités affaiblies.

Les organisateurs de la 32e édition de l'Opératon Nez rouge à Sherbrooke souhaitent raccompagner plus de 6000 conducteurs et accueillir plus de 3000 bénévoles pour offrir le service. L'an dernier, ce sont 5700 conducteurs qui ont été raccompagnés par 2812 bénévoles.

Il est possible de s'inscrire comme bénévole sur le operationnezrouge.com. Le service d'Opération Nez rouge sera disponible à compter du 25 novembre au 819 821-4646.

Dans un communiqué publié, jeudi, le CAA-Québec rappelle qu'en plus des risques sur la vie humaine, la conduite avec les capacités affaiblies peut atteindre des frais minimalement estimés à 6000 $.

Selon des données de la SQ, lors de l'Opération VACCIN 2015, il y a eu près de 21 arrestations par jour pour la capacité de conduite affaiblie par l'alcool ou les drogues.

De 2011 à 2015, il y a eu plus de 1000 arrestations liées à la capacité de conduite affaiblie par la drogue.

L'alcool a causé environ 160 décès, 370 blessés graves et 1900 blessés légers au Québec, en moyenne, par année, de 2009 à 2013.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer