Un réseau de vente de drogue démantelé

Rock Martel est la tête dirigeante alléguée du... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Rock Martel est la tête dirigeante alléguée du réseau de revendeurs de drogue démantelé par le SPS.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Frappe policière majeure, mercredi, en Estrie alors que des fournisseurs d'un réseau de livreurs et revendeurs de drogue a été démantelé.

De la cocaïne, du crack, des comprimés de méthamphétamine, du cannabis et une quantité importante d'argent ont été trouvés sur les lieux de perquisitions effectuées à Sherbrooke et à Saint-Georges-de-Windsor.

Cinq hommes et une femme ont été arrêtés dans le cadre de l'opération « Bouboule ». Les cinq hommes ont comparu en lien avec le trafic de stupéfiants devant la juge Hélène Fabi de la Cour du Québec au palais de justice de Sherbrooke.

La tête dirigeante alléguée de ce réseau, Rock Martel, 40 ans, de Saint-Georges-de-Windsor a été accusé de trafic de cocaïne et de cannabis, de possession de méthamphétamine ainsi que de production de cannabis.

Nicolas Pratte, 33 ans, Sylvain Blais, 34 ans, Sylvain Dulac, 57 ans, ainsi que Stéphane Michaud, 48 ans, ont été accusés de trafic de cocaïne, de méthamphétamine, de possession dans le but de trafic de cocaïne ainsi que de possession de cocaïne et de méthamphétamine.

Le procureur aux poursuites criminelles au dossier Me Claude Robitaille s'est objecté la remise en liberté des cinq accusés.

Les dossiers des cinq accusés ont été reportés au 28 novembre prochain pour leur enquête sur remise en liberté.

« C'était un réseau bien structuré avec des revendeurs et des livreurs sur la route. C'est le haut de la pyramide que nous avons frappé en visant notamment la tête dirigeante », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier.

En plus du SPS, l'Escouade régionale mixte et la Régie de police Memphrémagog ont participé à cette opération. « Nous avons aussi utilisé les membres de notre Groupe d'intervention lors des perquisitions », mentionne le porte-parole du SPS.

Une enquête de quelques mois

C'est une enquête de quelques mois qui a permis de procéder à cette opération.

« Nous pouvons établir des liens directs avec les perquisitions réalisées la semaine dernière dans le secteur de Brompton. Nous pouvons aussi en établir avec l'incendie criminel de la fin de semaine sur la 8e avenue. L'huile de cannabis qui était en production était vraisemblablement destinée à ce réseau de revendeurs », soutient le porte-parole du SPS.

Le 17 novembre dernier, trois femmes et deux hommes âgés de 45 à 52 ans ont été arrêtés en lien avec la vente de drogue dans l'est de Sherbrooke et dans le secteur de Brompton. De la cocaïne, de crack, des comprimés de méthamphétamine avaient été saisis. Des perquisitions avaient été faites sur les rues Saint-Lambert, Papineau et Rivier.

Cette fois, les policiers ont frappé sur la rue Letendre à Saint-Georges-de-Windsor, sur le chemin des Écossais, sur la rue Terrill, sur la rue Dussault ainsi que sur la rue Beaudry à Sherbrooke.

Plus de 25 000 $ en argent ont été découverts. Des véhicules servant dans le cadre des activités liées au trafic de stupéfiants ont été saisis. Des listes de comptabilité, un coffre-fort et une machine à compter l'argent ont aussi été saisis.

« Nous avons utilisé tous les moyens d'enquête dans ce projet. D'autres arrestations pourraient être faites au cours des prochains jours », indique le porte-parole du SPS.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer