Introduction par effraction et menaces: Jr Boucher retourne en prison

Condamné à une peine de trois ans de prison en 2012 pour une affaire de... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Condamné à une peine de trois ans de prison en 2012 pour une affaire de conduite dangereuse causant des lésions à un policier, Michel Jr Boucher retourne en prison pour les dix prochains mois pour une affaire d'introduction par effraction dans le but d'y commettre des menaces et méfaits.

L'individu de 40 ans a reconnu avoir joué un rôle dans les événements survenus en juin 2016 sur la rue Brooks au centre-ville de Sherbrooke.

Ce dernier s'est présenté avec une complice au logement d'un individu, afin d'y collecter une dette de drogue de 80 $.

Devant la juge Hélène Fabi de la Cour du Québec, mardi, il a tenu à préciser que l'objet du litige n'était pas une dette de drogue, mais pour régler une affaire de menaces faites par le plaignant.

Boucher a reconnu s'être présenté au logement en après-midi et d'y avoir fracassé une vitre pour tenter de déverrouiller la porte d'entrée. Surpris par l'occupant des lieux, il a quitté les lieux avant de revenir quelques minutes plus tard muni d'un bâton de baseball. Il a alors fracassé la vitre de deux autres fenêtres. Des menaces ont aussi été faites par la complice de Michel Jr Boucher.

«La victime a eu la frousse de sa vie», a précisé la procureure aux poursuites criminelles, Me Nathalie Robidoux.

Les deux suspects ont été rattrapés par le policier. La victime dans cette affaire ne voulait pas porter plainte, mais il l'a fait sur insistance des policiers.

Le ministère public et l'avocat chargé de la défense de Boucher Me Jean-Guillaume Blanchette ont présenté une suggestion commune au tribunal. La détention provisoire purgée par Boucher a été tenue en compte.

En plus de la peine de près d'une année de prison, une probation de deux ans a été imposée à Michel Jr Boucher.

La complice de Boucher dans cette affaire doit subir son procès la semaine prochaine.

De graves antécédents

Le 22 novembre 2011, Boucher a tenté de prendre la fuite lorsqu'un policier vérifiait son identité sur la rue Queen-Victoria. Michel JrBoucher a pesé sur l'accélérateur au moment où le policier était penché à l'intérieur de son véhicule. L'agent du SPS n'a eu d'autre choix que de s'agripper au suspect qui tentait de prendre la fuite. La portière du véhicule était entrouverte et Boucher a roulé sur une centaine de mètres en donnant des coups de roue pour faire tomber le policier avant de foncer sur un lampadaire. Des stupéfiants avaient été trouvés dans le véhicule de Boucher.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer