Une femme de 38 ans accusée du délit de fuite de Dixville

La femme qui serait à l'origine de l'accident qui aurait blessé un adolescent... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La femme qui serait à l'origine de l'accident qui aurait blessé un adolescent la fin de semaine dernière à Dixville doit répondre de ses actes devant le tribunal pour avoir quitté les lieux de l'accident.

Après avoir passé la fin de semaine derrière les barreaux, comparu devant la juge Hélène Fabi de la Cour du Québec pour y être accusée, Annie Lavoie, 38 ans de Dixville, a pu reprendre sa liberté sous conditions.

Elle a dû déposer 500 $ aux greffes du palais de justice de Sherbrooke pour reprendre sa liberté sous conditions. Elle s'est engagée notamment à ne pas consommer d'alcool et ne pourra conduire de véhicule sauf pour se rendre à son travail.

Le garçon de 14 ans a été frappé par la conductrice du véhicule alors qu'il tentait de rattraper deux cochons qui s'étaient sauvés.

L'accident est survenu vers 19 h, alors qu'il traversait la route 147, près du kilomètre 415. La jeune victime a été transportée au centre hospitalier pour des blessures graves, mais repose dans un état stable.

Annie Lavoie a été accusée de délit de fuite après avoir percuté l'adolescent ainsi qu'après avoir percuté le bétail.

Munis d'une description du véhicule impliqué, les policiers de la Sûreté du Québec ont retracé la conductrice du véhicule impliqué sur le territoire de Dixville.

Un reconstitutionniste avait été assigné sur les lieux des événements et le véhicule de la femme a été saisi pour expertise.

C'est Me Régis Juneau-Drolet qui représente le ministère public dans cette affaire, alors que Me Jessyka Duval de l'aide juridique défend l'accusée.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer