Chien attaqué au parc Victoria: « Un cas très isolé »

Les événements de samedi au parc Victoria, quand un chien en a attaqué un... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les événements de samedi au parc Victoria, quand un chien en a attaqué un autre, est « un cas isolé ».

C'est ce qu'assure Caroline Morin-Bergeron, l'une des fondatrices de la page Facebook du parc canin Victoria de Sherbrooke et qui fait aussi partie de l'Association du parc canin.

L'organisme qui assure le bon déroulement des activités de l'endroit vise à sensibiliser les gens concernant les règlements du parc situé à l'angle de la rue Desaulniers et du chemin des Pèlerins.

Rappelons qu'un résidant du secteur Fleurimont, Patrice Beaudette, dit que son chien s'est fait attaquer par un autre de race pitbull, samedi à ce parc canin.

Des mesures prises immédiatement

Mme Morin-Bergeron assure que des mesures ont été prises immédiatement après avoir pris connaissance de l'événement. « Lors de l'incident samedi, nous en avons été avertis 15 minutes plus tard via Facebook par le maitre du chien fautif », affirme-t-elle.

« Nous faisons des suivis en ce qui concerne les incidents et nous aidons les maitres à trouver l'aide nécessaire. »

Caroline Morin-Bergeron répond aussi à M. Beaudette, qui déplorait que son récit des événements n'ait pas été retenu sur la page Facebook du parc canin Victoria.

« La publication Facebook de monsieur Beaudette n'a pas été retenue tout simplement parce qu'il faisait de la discrimination de race. Nous ne jugeons pas les incidents via la race de chien. Nous regardons les deux versions et celle de témoins s'il a lieu. »

« Nous avons contacté les deux maitres, mais Patrice Beaudette n'a jamais retourné de réponse. Nous avons fait le suivi avec le maitre du chien fautif. Il nous a donné sa version. Pour ma part, j'ai côtoyé ce chien à plusieurs reprises et l'incident est vraiment un cas très isolé. »

Caroline Morin-Bergeron craint que l'article paru mardi fasse une mauvaise presse à ce parc de la ville qui est très fréquenté par plusieurs des chiens de plusieurs races. « Oui, ça peut arriver des incidents, mais l'Association est très présente au parc, comme sur Facebook, pour aider les gens », commente-t-elle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer