Un pitbull attaque un chien au parc Victoria

Patrice Beaudette a eu peur pour son chien... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

Patrice Beaudette a eu peur pour son chien Wesley, samedi au parc Victoria, quand un pitbull l'a attaqué sans avertissement.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Un résidant du secteur Fleurimont a maintenant la certitude que les chiens de race pitbull peuvent être dangereux. Patrice Beaudette en a eu la preuve samedi au parc canin du parc Victoria. Son Wesley a été attaqué par un animal de cette race.

« Nous étions seuls dans un coin du parc quand un jeune homme est arrivé avec son pitbull. Aussitôt que ce chien est entré dans le parc, il s'est rué vers mon chien qui jouait tranquillement avec sa balle », raconte M. Beaudette.

« Le pitbull a parcouru environ 200 mètres comme une fusée avant de sauter à la gorge de Wesley. Il l'a brassé pas à peu près pendant que j'essayais de le retirer. Son maître est arrivé tout de suite et nous sommes parvenus à lui faire lâcher prise. Sur le coup, je n'ai pas eu peur pour moi... »

Son chien a été « très chanceux » puisque le pitbull n'a réussi qu'à s'accrocher au poil du cou de son chien.

« Donc, pas de blessures, ni pour lui ni pour moi. Seulement de grosses touffes de poils manquantes. Mais je ne pensais jamais devoir me mettre la main dans une gueule de pitbull un jour pour l'empêcher de mordre mon chien », lance Patrice Beaudette lors d'un entretien téléphonique accordé à La Tribune.

« Le jeune homme s'est excusé à maintes reprises, en mentionnant que c'était la première fois que son chien en attaquait un autre. Je ne lui en veux pas non plus. Avant j'étais ambivalent concernant la question des pitbulls. Souvent, on disait que ça dépendait du maître. Mais maintenant, je sais qu'ils peuvent être dangereux. Ils ont été dressés à l'origine pour le combat. Ils arrivent en tête de liste pour les attaques contre les autres chiens et les humains. »

«Je ne pense pas qu'on doive interdire les pitbulls dans ce parc.»


Deux dames qui étaient sur place étaient en larmes et traumatisées d'avoir vu cette attaque, ajoute M. Beaudette. « Je ne pense pas qu'on doive interdire les pitbulls dans ce parc. J'ai essayé de publier un message sur la page Facebook de l'Association du parc canin Victoria, mais il n'a pas été publié », dit-il.

« Je pense que si le pitbull avait eu une muselière, on n'aurait pas eu ce problème. Mon chien ne l'a pas provoqué. Il est plus du genre craintif. Quand le pitbull est arrivé, il a reculé un peu. La prochaine fois que je verrai un pitbull au parc, peu importe lequel, je vais quitter les lieux tout simplement. » 

Cette histoire n'est pas sans rappeler une autre du même genre survenue en juillet dernier. Un chien de type yorkshire a été pris à la gorge par un pitbull qui l'a secoué vigoureusement, malgré les efforts des propriétaires pour le faire lâcher prise. Princesse, une chienne de sept ans d'une douzaine de livres n'a eu aucune chance.

Rappelons que l'actualité de l'année 2016 a été alimentée en grande partie par le débat sur la réglementation concernant les pitbulls en milieu urbain. Les élus de la Ville de Sherbrooke se sont penchés sur la question.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer