Une Sherbrookoise sauvée par un appel sur Facebook

Un appel de détresse lancé à un ami par Facebook a permis à une femme de... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Un appel de détresse lancé à un ami par Facebook a permis à une femme de s'extirper des griffes de son conjoint violent dimanche matin à Sherbrooke.

Retenue contre son gré par l'homme qu'elle fréquentait depuis quelques mois et qui la menaçait de la pointe d'un couteau dans une résidence de la rue Laval, dans le secteur Brompton, la femme a prévenu un ami par le biais de Facebook aux environs de 7 h pour lui expliquer la situation dans laquelle elle se trouvait. L'ami en question a aussitôt contacté les policiers, qui ont rapidement arrêté le suspect au moment où il est sorti de son domicile, à 7 h 30.

Très connu des policiers du Service de police de Sherbrooke, le suspect comparaîtra au palais de justice de Sherbrooke lundi où il fera face à des accusations de séquestration, de voie de fait grave, de menace et de méfait, notamment.

La victime a subi un choc nerveux, mais n'a pas été blessée.

Mort suspecte à Drummondville

La SQ de Drummond enquête sur la mort d'un homme d'une cinquantaine d'années survenue ce week-end sur la rue Melançon, à Drummondville. Il a été retrouvé sans vie dans sa salle de bain, dimanche après-midi. « Pour l'instant, ça n'a pas l'apparence d'un crime, il peut avoir été victime d'un malaise, mais vu l'âge de la victime, on ne prend pas de chance », indique la porte-parole de la SQ Audrey-Anne Bilodeau. Des témoins ont toutefois affirmé que la porte arrière du domicile de la victime avait été laissée ouverte et qu'il y régnait un désordre particulier. L'homme vivait seul et recevait peu de visite.

Le SPS épingle l'auteur de neuf intros par effraction

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) a mis la main au collet de l'auteur d'une série d'introduction par effraction dimanche. L'homme de quarante ans qui est connu des agents du SPS en était à une troisième introduction par effraction au cours de la même nuit dans différents commerces du centre-ville de Sherbrooke lorsqu'il a été arrêté aux environs de 6 h dimanche matin. « L'homme a été identifié sur une vidéo lors du deuxième méfait, ce qui a permis aux policiers de le localiser rapidement après le troisième appel », explique le lieutenant Alain Préfontaine, du SPS. 

Les enquêteurs du SPS ont ensuite pu relier le suspect à six autres entrées par effraction commises lors du week-end précédent, toujours au centre-ville de Sherbrooke, portant le total à neuf. Le suspect comparaîtra lundi matin au palais de justice de Sherbrooke où il devrait faire face à des accusations d'introduction par effraction dans le but de commettre un vol.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer