Entrepreneur passé à tabac : la SQ fait quatre arrestations

L'agression a eu lieu en février dernier.... (Archives La Tribune)

Agrandir

L'agression a eu lieu en février dernier.

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Quatre suspects, dont deux détenus de la prison de Sherbrooke, ont été arrêtés pour leur possible implication dans une agression armée survenue en février dans le secteur de à Saint-Germain-de-Grantham, près de Drummondville.

Le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec (SQ) a procédé à leur arrestation jeudi matin, au terme d'une enquête ouverte à la suite de l'attaque d'un entrepreneur le 3 février dernier.

Les quatre hommes sont suspectés d'avoir commis ou d'avoir comploté en vue de commettre cette sauvage agression.

Il s'agit de Robert Caron, 51 ans, de Baie-Comeau, d'Yvan Caron, 52 ans, de Saint-Nazaire-d'Acton, de Joey Ray, 39 ans, et de Nelson Murphy, 46 ans, deux pensionnaires de la prison Talbot.

Les policiers ont également réalisé deux perquisitions dans des résidences, à Baie-Comeau et à Saint-Nazaire-d'Acton, en lien avec cet événement, ajoute la SQ.

Rappelons qu'un homme d'une cinquantaine d'années a été sauvagement agressé au cours de la soirée du 3 février devant une construction abandonnée située au 227, 12e Rang, à Saint-Germain-de-Grantham.

Selon ce qu'il avait été possible d'apprendre à l'époque, la victime aurait été appelée à cet endroit dans le cadre de travaux de rénovation. À son arrivée sur les lieux, l'homme s'est fait surprendre par un agresseur qui l'a frappé à maintes reprises à l'aide d'une barre de métal.

Malgré ses ecchymoses et fractures multiples, l'homme a été en mesure de se rendre à sa résidence et de transmettre à sa conjointe l'information nécessaire pour qu'elle puisse communiquer avec les autorités.

À leur arrivée, les ambulanciers ont trouvé un homme ensanglanté qui présentait de nombreuses lacérations et blessures aux bras, aux jambes et au visage, ainsi que des fractures.

La victime a été transportée au centre hospitalier Sainte-Croix de Drummondville où elle a été reçue par l'équipe de traumatologie.

La SQ avait ouvert une enquête. Des policiers avaient passé une partie de la soirée à étudier le terrain où a eu lieu l'agression. L'Escouade régionale mixte (ERM) de Granby et des policiers de la MRC Drummond ont contribué à cette enquête.

La victime avait été dépouillée d'une certaine somme d'argent.

Si la SQ a dû se rendre au centre de détention de Sherbrooke, c'est que Murphy et Ray y sont détenus depuis la rafle de l'opération « Muraille ». En juin dernier, 500 policiers ont procédé à 47 arrestations pour démanteler un important réseau de stupéfiants dans le marché de Granby.

Joey Ray et Nelson Murphy sont affiliés aux Devil Ghosts et faisaient partie de la liste des accusés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer