Une ancienne dette de 200 $ à l'origine d'une agression au couteau

Le dossier de Hamza Ahmed Drissi Kamili était... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Le dossier de Hamza Ahmed Drissi Kamili était de retour au palais de justice de Sherbrooke jeudi.

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Hamza Ahmed Drissi Kamili demeure toujours en détention à la suite de gestes qu'il aurait commis en mai dernier au centre-ville de Sherbrooke.

Lors de cette nuit, l'individu de 27 ans aurait infligé des blessures au visage à un autre homme pour des raisons encore nébuleuses.

Même la victime ne voulait pas préciser aux policiers l'origine de cette altercation où une entaille d'une dizaine de centimètres lui a été infligée à la joue.

L'enquête a cependant permis de révéler que ce serait une affaire d'une ancienne dette de 200 $ qui serait à l'origine de l'altercation perpétrée sur la rue Abénaquis.

Hamza Ahmed Drissi Kamili est accusé d'extorsion, voies de fait graves, voies de fait causant des lésions, voies de fait armées de port d'arme dans un dessein dangereux, de porte d'arme prohibée, soit un couteau à lame rétractable et de bris d'engagement.

Son avocat Me Jean-Marc Bénard a obtenu des compléments de preuve dans le dossier.

L'individu de 27 ans reviendra devant le tribunal le 18 novembre prochain.

Drissi Kamili est détenu depuis son arrestation, où il avait été très agressif avec policiers du Service de police de Sherbrooke.

Deux mineurs en cavale arrêtés pour divers vols

Une plainte pour vol d'un camion a mené les agents de la Régie de police de Memphrémagog (RPM) à procéder à l'arrestation de trois personnes dont deux d'âge mineur en fugue du centre jeunesse Val-du-Lac.

Le trio avait vraisemblablement entrepris de commettre des vols dans des résidences.

C'est le 16 octobre que la RPM avait reçu une plainte pour le vol de la camionnette de la compagnie JSR, une entreprise magogoise spécialisée dans le déneigement et l'entretien paysager.

Mardi vers 21 h, le véhicule a été retrouvé sur le chemin Veilleux, à Sainte-Catherine-de-Hatley. « Il avait perdu une roue. Le citoyen qui rapporte la situation a appelé la compagnie JSR et a appris que le véhicule était volé depuis le 16 octobre dernier », raconte Sylvain Guay, de la RPM.

« Sur place, les policiers ont interpellé un homme de 18 ans et deux jeunes de 16 ans, soit un gars et une fille, tous les deux en fugue de Val-du-Lac depuis plus d'une semaine. »

Plusieurs objets comme des bouteilles de boisson, de la nourriture, des articles de cuisine et un téléviseur se trouvaient dans le véhicule. « Ces objets ont été reliés à deux introductions par effraction et vols dans deux résidences de Sainte-Catherine-de-Hatley », dit M. Guay.

Les deux mineurs ont été reconduits au centre jeunesse et l'adulte gardé détenu au poste de police. Les trois individus doivent répondre de leurs agissements devant la justice. CLAUDE PLANTE

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer