Accusé de production de cannabis: Paquin plaide coupable

C'est avec le visage rougi par la honte que Gabriel Paquin, qui réside... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) C'est avec le visage rougi par la honte que Gabriel Paquin, qui réside maintenant dans la région de Montréal, a reconnu sa culpabilité à des accusations de production de cannabis et de vol d'électricité à Orford.

L'individu de 33 ans a plaidé coupable à trois accusations, mercredi, devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec au palais de justice de Sherbrooke.

Paquin a été arrêté le 19 septembre 2014 alors qu'il se trouvait à la résidence qu'il louait sur la route 220 à Orford.

L'enquête menée par la Régie de police Memphrémagog a permis de constater une surconsommation électrique à l'intérieur du domicile de même que de la chaleur qui s'en échappait.

Munis d'un mandat de perquisition, les policiers sont débarqués et ont découvert une serre de production dans un garage adjacent à la résidence.

La procureure aux poursuites criminelles Me Cassandra Carolla a expliqué au tribunal que la production était répartie sur deux étages. Les policiers ont alors trouvé 334 plants de cannabis.

Divers items servant à la production de stupéfiants ont été trouvés sur les lieux.

Interrogé par les policiers, Paquin avait affirmé être locataire des lieux et ne pas savoir ce qui se passait dans le garage.

Son adn sur les lieux

L'ADN trouvé dans un gant à l'intérieur de la serre de production a cependant permis de relier Gabriel Paquin et la serre de production.

Le courant électrique avait aussi été dévié. Paquin a reconnu un vol d'électricité entre le 5 juillet et le 19 septembre 2014.

Concernant la possession de cannabis, c'est une odeur de cannabis frais dans l'habitacle de son véhicule qui avait attiré l'attention des policiers en août 2014, quelques jours avant la perquisition à son domicile.

De retour en janvier 2017

Un rapport présentenciel complet a été demandé dans le dossier par son avocate Me Mélissa Gilbert.

Les observations sur la peine se dérouleront le 10 janvier 2017 au palais de justice de Sherbrooke.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer