L'Escale suspend deux élèves à la suite des menaces

La direction de l'école secondaire l'Escale a suspendu... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

La direction de l'école secondaire l'Escale a suspendu les deux élèves arrêtés lundi en lien avec une affaire de messages menaçants, a annoncé la Commission scolaire des Sommets (CSS) mardi.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La direction de l'école secondaire l'Escale a suspendu les deux élèves arrêtés lundi en lien avec une affaire de messages menaçants, a annoncé la Commission scolaire des Sommets (CSS) mardi. Les deux adolescents fréquentent l'école, a indiqué l'organisation par voie de communiqué. Les quelque 620 élèves de l'Escale et du Centre de formation professionnelle l'Asbesterie ont pu compter sur une équipe de professionnels afin d'effectuer « un retour sur la situation ».

Ils ont également pu obtenir du soutien au besoin. Les deux établissements, situés dans un même bâtiment à Asbestos, ont rouvert leurs portes mardi, après avoir été fermés toute la journée lundi à la suite d'une affaire d'incitation à la violence.

Les deux adolescents ont été arrêtés par la Sûreté du Québec et interrogés lundi. Ils ont été relâchés après s'être engagés à respecter diverses conditions. La CSS a fait savoir également qu'elle informera les parents des élèves des autres sanctions qui seront imposées. La durée de la suspension n'a pas été précisée.

Message

La nature exacte des accusations criminelles qui pourraient être portées contre les jeunes n'est pas encore connue.

« Pour ne pas perdre votre compte (NDLR : Facebook), vous devez collaborer. Vous devez prendre possession d'une arme à feu et faire feu, lundi, dans l'école l'Escale d'Asbestos. Votre but est d'éliminer le plus de personnes possible », pouvait-on lire dans le message qui a été envoyé sur Facebook. Parmi les personnes qui l'ont reçu, Jordan Daudelin a contacté la SQ.

Selon la CSS, le retour en classe s'est effectué dans le calme mardi. « Les professionnels (psychoéducateurs, psychologues) et les enseignants ont rencontré les jeunes et circulé dans l'école pour parler aux élèves. Ils se sont montrés disponibles à rencontrer individuellement ceux et celles qui en auraient besoin », indique-t-on du côté de la CSS.

L'Escale compte « poursuivre ses interventions visant à responsabiliser les élèves dans leurs communications sur les médias sociaux en vue d'en faire une saine utilisation, ce qui est justement le thème de l'année », pouvait-on lire dans le communiqué émis par la commission scolaire. L'école invite les parents « à être vigilants et à sensibiliser leurs enfants à un usage judicieux des médias sociaux ».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer