Un conducteur perd la vie en frappant de plein fouet le mur d'un viaduc

La voiture conduite par un homme de 56... (Collaboration spéciale, Éric Beaupré)

Agrandir

La voiture conduite par un homme de 56 ans a heurté de plein fouet le mur d'un viaduc.

Collaboration spéciale, Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Drummondville) Un homme de 56 ans de la région de Montréal est décédé, mardi en début d'après-midi, après avoir perdu la maîtrise de son véhicule alors qu'il circulait sur l'autoroute Jean-Lesage, à la hauteur de Drummondville.

Le quinquagénaire roulait en direction Ouest lorsqu'il a quitté la voie asphaltée pour heurter de plein fouet le mur d'un viaduc. L'accident d'une violence inouïe est survenu à la hauteur du kilomètre 174.

Les pompiers du Service de sécurité incendie de Drummondville ont été appelés sur les lieux à 14h16 afin d'intervenir à l'aide des pinces de désincarcération.

Ils ont extirpé la victime de la voiture afin que les ambulanciers puissent l'amener à l'hôpital Sainte-Croix où son décès a été constaté.

Le coroner Yvon Garneau et les spécialistes de la Sûreté du Québec en scène d'accident ont été dépêchés sur les lieux afin de faire la lumière sur les causes de ce tragique décès.

Pour l'instant, vu les circonstances de l'accident, l'hypothèse du malaise est privilégiée.

Jadis victime, un homme coupable de délits sexuels prend le chemin de la prison

Abusé sexuellement dans son enfance, un individu de Sherbrooke a pris le chemin de la prison pour avoir reproduit ces gestes criminels sur cinq victimes.

Gaétan Chrétien de Sherbrooke a reconnu divers gestes à caractère sexuel sur des mineurs entre 1996 et 2000, puis en 2008.

L'individu a commis les gestes les plus anciens sur deux victimes mineures entre juin 1996 et juin 2000.

Il a aussi plaidé coupable aux accusations d'attouchements sexuels et incitation à des contacts sexuels sur une autre personne mineure entre août et novembre 2008.

Au total, ce sont cinq victimes qui ont dénoncé des gestes à l'endroit de Chrétien.

Sans antécédent judiciaire, Gaétan Chrétien, par la voix de son avocat Me Christian Raymond, a dit regretter de ne pas pouvoir s'excuser aux victimes.

La procureure aux poursuites criminelles Me Marie-Line Ducharme et l'avocat de la défense Me Christian Raymond ont présenté une suggestion commune d'une peine de trois ans de pénitencier au tribunal.

Le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec a fait une recommandation sur le lieu où Chrétien devrait être détenu soit le pénitencier de La Macaza spécialisé dans les programmes pour les délinquants sexuels. Le tribunal a aussi émis diverses ordonnances.

Gaétan Chrétien devra s'inscrire à perpétuité au Registre des délinquants sexuels. Il ne pourra plus fréquenter les parcs, terrains d'école, de garderie ou tout endroit où pourraient se trouver des enfants de moins de 16 ans. Avec René-Charles Quirion

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer