Le SPS prend le virage de la police moderne

Le nouveau directeur de police de Sherbrooke, Danny...

Agrandir

Le nouveau directeur de police de Sherbrooke, Danny McConnell, veut mettre en place plusieurs projets au cours des premiers mois de son mandat.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Davantage d'armes à impulsion électrique, équipe intégrée en santé mentale, caméras corporelles, accès aux données ouvertes, accent vers la criminalité informatique, le Service de police de Sherbrooke prend un virage vers la police moderne.

En entrevue à La Tribune, le nouveau directeur de police de Sherbrooke, Danny McConnell, soutient que plusieurs projets seront mis en place au cours des premiers mois de son mandat.

Un patrouilleur sur cinq au service de police de Sherbrooke travaillera d'ici la fin de 2016 avec une arme à impulsion électrique.

Le nouveau directeur du Service de police de Sherbrooke Danny McConnell mentionne que quatre policiers par équipe seront équipés et formés pour se servir de ce nouvel outil d'intervention.

« C'est un projet qui est important. Avant, seuls les policiers du Groupe d'intervention en possédaient », précise le directeur du SPS.

La formation des policiers à ce sujet se déroulera au cours des prochaines semaines. Avec des situations comme celles survenues à Québec et Montréal avec des personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale, le SPS voulait ajouter cet outil d'intervention à l'arsenal de ses patrouilleurs.

« L'arme à feu doit demeurer un dernier recours. L'arme à impulsion électrique demeure une arme non létale pour contrôler une personne en delirium agitée. Ce sont des gens qui ont besoin d'aide, mais qu'il faut maîtriser. C'est une façon de nous aider à gérer ce type de situation », explique Danny McConnell.

À l'origine du projet pilote d'équipe mobile intégrée en santé mentale (ÉMIP), Danny McConnell demeure conscient de cet enjeu crucial dans le travail des patrouilleurs.

« Nous voulons en faire un bilan et voir comment nous pourrions le rendre sept jours, sept soirs par semaine. J'y crois. La police d'aujourd'hui devient de plus en plus une police en relation d'aide. Une proportion importante de nos interventions concerne cette problématique », explique Danny McConnell.

Le SPS envisage sérieusement la possibilité d'équiper ses policiers de caméras corporelles.

« Nous attendons les résultats du projet-pilote du service de police de la Ville de Montréal. Ce projet pourrait être mis en place en 2018. C'est un projet qui pourrait rendre justice aux faits et aux événements afin de protéger les policiers dans leur travail », croit le nouveau directeur du SPS.

Le corps de police municipale envisage une gestion par les données ouvertes pour rendre accessibles certaines données policières accessibles en temps réel par le portail de la Ville de Sherbrooke dès le début de 2017.

« Nous pourrions diffuser certaines informations policières sur la sécurité routière, les surveillances ou la criminalité. Une vague de vol dans un quartier donné pourrait être rendue publique. Il y a une façon de diffuser l'information par le portail de la Ville de Sherbrooke », explique M. McConnell en réponse notamment aux récentes recommandations du vérificateur général de la Ville de Sherbrooke.

Danny McConnell explique que ce projet s'inscrit dans un axe d'amélioration de la notion de transparence au SPS.

« Il y a un certain paradoxe de travailler cet aspect au sein d'un service de police. La police demeure confidentielle et protège les renseignements nominatifs, mais nous pouvons travailler à une certaine ouverture. Les citoyens sont davantage informés, alors la police 2016 doit s'y adapter », estime M. McConnell.

Danny McConnell assure qu'il travaillera avec son équipe à s'attaquer aux nouveaux aspects de la criminalité tournée de plus en plus vers les crimes informatiques.

« Il y a moins de vols de banque comme par le passé et c'est tant mieux. Cependant, les gens vont frauder à partir de leur ordinateur. Les gens se sont adaptés, la police doit aussi s'adapter », estime Danny McConnell.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer