Fraude de 70 000$: «Surprise totale» à la CS des Chênes

Marie-Josée Roy, une ancienne adjointe administrative à la Commission scolaire... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Drummondville) Marie-Josée Roy, une ancienne adjointe administrative à la Commission scolaire des Chênes (CSDC), recevra une sentence le 16 décembre, après avoir été reconnue coupable d'avoir délesté son ex-employeur pour un montant total de 70 000 $.

Selon ce qui a été mis en preuve au palais de justice de Drummondville, les faits reprochés auraient eu lieu pendant 18 mois, en 2011 et 2012. La femme de 57 ans aurait détourné de l'argent destiné à des activités scolaires vers une entreprise qu'elle détenait. C'est la vérification des relevés de comptabilité qui a permis à la Commission scolaire de découvrir le pot aux roses.

«Il y a eu un rapport d'anomalie, nous avons ouvert une enquête interne et nos soupçons ont été confirmés. L'employée a été suspendue, le dossier transmis aux policiers et la procédure judiciaire enclenchée, explique le directeur des communications de la CSDC,Bernard Gauthier. C'est un cas sans précédent chez nous et ça a été la surprise totale».

L'étonnement était d'autant plus grand du fait que Mme Roy travaillait à la Commission scolaire depuis 33 ans et qu'on lui avait confié un poste de cadre sept ans auparavant.

Un bas de laine

M. Gauthier affirme que les élèves n'ont pas été pénalisés par les agissements de Marie-Josée Roy, la CSDC possède une réserve budgétaire qui lui permet de pallier aux imprévus comme celui-là.

Tout le monde à la Commission scolaire est déterminé à resserrer les procédures administratives afin d'éviter qu'une telle situation se reproduise. On a notamment accéléré la vérification des rapports comptables, on tend à limiter les paiements en argent comptant au profit des transferts électroniques.

Les instances judiciaires ont pu récupérer 11 000 $ des 70 000 $ dérobés. La CSDC ne commentera pas davantage d'ici à ce que la fraudeuse obtienne sa sentence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer