Les travaux sur la 222 causent des maux de tête

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les travaux d'asphaltage entrepris cette semaine sur la route 222 à Saint-Denis-de-Brompton semblent causer des maux de tête aux automobilistes voulant se rendre vers la région sherbrookoise.

Le chantier est ouvert depuis jeudi et se déroulera jusqu'au 5 octobre, de l'intersection de la route 249 jusqu'au chemin Dion.

Partie de son chalet au lac Brompton jeudi matin, Jocelyne Martial a mis une heure et quart pour se rendre au travail, alors qu'elle ne roule habituellement qu'une demi-heure pour atteindre la destination.

« Ça n'a aucun sens », lance cette médecin travaillant à l'hôpital de Fleurimont du CIUSSS de l'Estrie - CHUS. « J'ai été prise pendant 45 minutes dans le bouchon! Ça avançait au compte-goutte. Aucune voie alternative n'avait été suggérée. »

« Ma patiente avec qui j'avais rendez-vous a dû attendre. Mais c'est plus compliqué quand il s'agit d'une infirmière ou d'un enseignant qui arrive en retard au travail. Il doit en avoir eu quelques-uns dans tous les automobilistes qui étaient pris dans le bouchon. »

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) informe que le chantier doit provoquer la fermeture d'une voie sur deux du lundi au vendredi de 5 h à 20 h 30. La circulation se fait en alternance à l'aide de signaleurs et de véhicules d'escorte.

Mme Martial dénonce la gestion de la circulation. Elle a eu vent qu'on aurait donné priorité aux automobilistes roulant vers les usines deBRP à Valcourt.

« On m'a informée que la priorité aurait été donnée aux employés de BRP se dirigeant en sens inverse vers Valcourt, dit-elle. J'ai constaté une circulation fluide dans cette direction alors que la circulation vers Sherbrooke était quasi nulle. »

« Belles valeurs du MTQ qui privilégie les motoneiges aux dépens des services essentiels hospitaliers, scolaires et autres... »

De son côté, le MTQ indique que des modifications ont été apportées à la gestion de la circulation vendredi matin sur cette route où circulent environ 6800 véhicules par jour.

« Ces modifications permettent d'augmenter le nombre de véhicules qui peuvent circuler dans la zone de chantier et de diminuer les files d'attente. On a notamment doublé les voies près de l'intersection avec la route 249, alors qu'hier (jeudi), la circulation était en alternance. Ça semble bien aller pour le moment », indique la porte-parole du ministère, Nadège Tessier.

Elle précise que si les automobilistes se dirigeant vers Valcourt, y compris les employés de BRP, ont souvent priorité, c'est tout simplement parce qu'un plus grand nombre de voitures circulent dans cette direction.

Le MTQ évalue actuellement la possibilité de pratiquer d'autres interventions, mais conseille aux usagers de la route de prévoir plus de temps pour leurs déplacements, considérant que ce chantier demeurera actif pendant plus d'un mois. 

- AVEC CATHERINE MONTAMBEAULT

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer