Stéphanie Beaudoin a purgé sa peine

Stéphanie Beaudoin... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Stéphanie Beaudoin

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Victoriaville) C'est avec une grande joie que Stéphanie Beaudoin a annoncé, jeudi matin, qu'elle en avait enfin fini avec la justice. Non seulement elle a obtenu gain de cause en appel, elle a purgé sa peine d'emprisonnement, effectué ses travaux communautaires et remboursé les victimes qu'elle devait dédommager.

«Je suis vraiment contente, on dirait que je peux enfin recommencer à vivre. Merci encore aux nombreuses personnes qui m'ont soutenu. Elles ont fait de moi une personne extrêmement forte», affirme-t-elle, s'excusant au passage à tous ceux qui ont été victimes de la «tornade Stéphanie».

Celle à qui on a décerné à un certain moment le titre de criminelle la plus sexy de la planète aura purgé cinq week-ends (10 jours) de prison avant d'être libérée au sixième de sa peine. Elle a effectué ses 200 heures de travaux communautaires et a versé près de 10 000 $ à deux familles qui ont été particulièrement touchées par son été de folie.

Estimant que la peine décernée à la criminelle de 23 ans n'était pas appropriée, le ministère public n'avait pas tardé à porter la cause en appel. Le procureur, Me Louis-Charles Bal avait fait état d'une douzaine de points de droit qui représentaient autant de motifs pour modifier et alourdir la peine imposée à la jeune femme. Les juges de la Cour d'appel ont finalement statué que la peine imposée par Bruno Langelier en première instance était appropriée.

Ces dix jours passés derrière les barreaux ont permis à Stéphanie Beaudoin d'en apprendre un peu plus sur ce qui se passe en prison. Elle s'est dite reconnaissante qu'on lui ait permis d'en sortir aussi rapidement.

«La prison, c'est carrément l'école du crime. Tu n'envoies pas quelqu'un là-dedans quand tu es capable de détecter qu'il a des remords et qu'il veut vraiment s'en sortir», estime-t-elle.

La jeune femme a maintenant repris sa vie en main, elle occupe des emplois d'esthéticienne et de serveuse, en plus de garder des chiens par temps perdu, une véritable passion. Elle n'abandonne pas non plus l'idée de travailler à titre d'infirmière auxiliaire. Elle a complété sa formation et scrute les opportunités d'emploi dans le domaine.

Rappelons que Beaudoin a plaidé coupable à 39 chefs d'introduction par effraction et de vols, ainsi qu'à une poignée d'autres en lien avec la possession illégale d'armes à feu, de complot pour vol et de possession d'articles de cambriolage. Étant donné le nombre de dossiers, elle a dû verser 9300$ en suramende.

Selon l'information obtenue des policiers, Stéphanie Beaudoin et ses trois complices d'âge mineur auraient dérobé de l'argent et du matériel pour une valeur globale de 86 000 $. Elle aurait également causé des bris aux propriétés pour un peu plus de 5600 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer