Coaticook: une chicane de famille à l'origine de l'agression

L'agression est survenue dans le secteur des rues... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

L'agression est survenue dans le secteur des rues St-Jacques et Lemay.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) C'est une chicane de famille qui serait à l'origine de l'agression à l'arme blanche survenue cette fin de semaine à Coaticook.

L'adolescent de 17 ans qui serait à l'origine de cette affaire a été accusé, lundi, au palais de justice de Sherbrooke de voies de fait graves et de voies de fait armées.

L'homme de 46 ans, blessé lors de cette altercation à l'arme blanche sur la rue Saint-Jacques à Coaticook, serait hors de danger.

L'adolescent a été remis en liberté sous conditions par la juge Lise Gagnon de la chambre de la jeunesse de la Cour du Québec.

Accueilli par sa mère et son beau-père lors de sa libération, il s'est engagé à respecter une série de conditions.

Il devra rester chez sa mère et respecter un couvre-feu de 20 h à 7 h. Il s'est d'ailleurs engagé à obéir aux directives de ses parents.

Il ne pourra communiquer avec la victime alléguée et certains témoins de cette affaire. Il ne pourra se présenter sur les lieux de l'agression sur la rue Saint-Jacques Nord à Coaticook.

Il devra fréquenter l'école et faire les efforts pour réussir.

La procureure aux poursuites criminelles et pénales au dossier Me Francine Gilbert a transmis une partie de la preuve à la défense.

C'est Me Mélissa Robert de l'aide juridique qui défend l'adolescent dans cette affaire.

Le dossier a été reporté au 22 septembre prochain.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer