Une femme tente d'incendier la SPA-Estrie

Une femme de 29 ans devra répondre de... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Une femme de 29 ans devra répondre de ses actes devant la justice après avoir tenté de mettre le feu aux locaux de la Société protectrice des animaux Estrie (SPA-Estrie) à Sherbrooke.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Une femme de 29 ans devra répondre de ses actes devant la justice après avoir tenté de mettre le feu aux locaux de la Société protectrice des animaux Estrie (SPA-Estrie) à Sherbrooke.

La femme s'est présentée dans la nuit de jeudi à vendredi sur le boulevard Queen-Victoria afin de tenter d'y récupérer son chien.

« L'animal n'était pas sur place. Elle a alors tenté de causer un incendie dans les locaux », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Philippe Dubois.

Le système d'alarme de la SPA-Estrie a averti les policiers de la présence suspecte dans leurs locaux.

« La dame avait réussi à pénétrer dans les locaux avec des outils de cambriolage. Les policiers sont arrivés face à face avec elle. Il y avait une odeur de brûlé à l'intérieur », mentionne le porte-parole du SPS.

Connue en semblable matière dans une autre région, la femme pourrait être accusée d'introduction par effraction ainsi que d'incendie criminel.

Vague de vols dans les véhicules  dans le quartier est

Le Service de police de Sherbrooke enquête sur une vague de vols dans les véhicules survenue dans le secteur est de la ville.

Deux adolescents ont été arrêtés dans la nuit de jeudi à vendredi après avoir commis vraisemblablement une série de vols dans les véhicules.

« Nous avons reçu plusieurs plaintes de vols dans les véhicules dans le secteur à l'est de la rivière Saint-François jusqu'à la hauteur de la 12e avenue et même plus loin », mentionne le porte-parole du SPS, Philippe Dubois.

Plusieurs objets ont été volés dans des véhicules.

« Nous ne voulons pas préciser les objets volés. Nous demandons aux citoyens de nous signaler s'ils ont été victimes », mentionne le porte-parole du SPS.

Des accusations pourraient être portées contre ces deux adolescents au cours des prochaines semaines.

Le SPS invite les citoyens qui auraient été victimes de ces vols à communiquer au 819 821-5555.

Accusé d'avoir enlevé sa mère à l'hôpital

Gilles Bellemare, un Victoriavillois de 63 ans, a été accusé d'enlèvement, de séquestration et de vol de moins de 5000 $ pour avoir fait sortir sa mère de l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska sans la permission préalable du personnel médical.

Le sexagénaire a comparu au palais de justice de Victoriaville, mercredi, afin d'être officiellement accusé. La Couronne s'est objectée à ce qu'il soit remis en liberté, ce qui l'a forcé à passer quelques nuits derrière les barreaux jusqu'à son enquête sur remise en liberté.

On ne connaît pas, à ce stade-ci, les motifs qui ont poussé Bellemare à retirer sa mère des mains du personnel soignant et du même coup, à prendre d'importants risques pour sa santé. Avec Yanick Poisson

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer