Le père accusé de voies de fait graves sur son bébé remis en liberté sous conditions

L'individu de 21 ans accusé d'avoir commis de graves gestes de violence envers... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) L'individu de 21 ans accusé d'avoir commis de graves gestes de violence envers son bébé a été remis en liberté sous de sévères conditions.

Le juge Érick Vanchestein de la Cour du Québec estime que l'accusé ne représente pas un danger pour la victime alléguée ou les témoins et que sa remise en liberté de minerait pas la confiance d'un public bien informé envers l'administration de la justice.

Le père de famille de 21 ans de Lambton qui est accusé de voies de fait graves sur sa fillette de 33 jours subissait son enquête sur remise en liberté, vendredi, au palais de justice de Sherbrooke.

Les événements en cause seraient survenus le 3 août dernier au domicile du couple à Lambton. On ne craindrait pas pour la vie de l'enfant.

Une ordonnance de non-publication empêche d'identifier l'accusé pour ne pas identifier la victime alléguée.

L'enquête sur remise en liberté était frappée d'une ordonnance de non-publication empêchant de révéler les faits de la cause.

L'accusé n'a pas eu de réaction particulière lors de la présentation de la preuve par l'enquêteur des crimes majeurs de la Sûreté du Québec, mais a fait «yes» lorsque le juge a accepté de le remettre en liberté sous conditions.

Vêtu d'une camisole noire, il n'a réagi de façon évidente qu'au moment de la présentation des photos de la victime alléguée par la procureure aux poursuites criminelles Me Joanny Saint-Pierre.

L'accusé a été appelé à la barre par son avocate Me Audrey Parizeau dans le cadre de cette étape des procédures.

Le père de l'accusé a aussi témoigné. Il s'est engagé pour 2000 $ au nom de son fils pour qu'il respecte ses conditions de remise en liberté.

L'accusé devra rester chez lui à Saint-Georges-de-Beauce pour la durée des procédures judiciaires.

L'individu de 21 ans ne pourra pas entrer en contact avec la mère des enfants, ses enfants et sa belle-famille. Il devra respecter un couvre-feu entre 22 h et 7 h. Il ne pourra consommer de drogue, d'alcool et devra prendre rendez-vous avec un organisme en traitement de la violence.

Le juge a insisté auprès de l'accusé pour qu'il se trouve un travail légitime et rémunéré: «Il est plus que temps de faire quelque chose», a mentionné le juge.

C'est une famille déchirée qui assistait aux procédures judiciaires de l'individu de 21 ans accusé d'avoir commis de graves gestes de violence sur sa fillette d'à peine un mois.

«Je suis complètement défait avec des événements. On parle d'un très jeune enfant», explique le grand-père maternel de la jeune victime.

L'atmosphère était tendue devant le tribunal, vendredi, au palais de justice de Sherbrooke

Les constables spéciaux présents dans la salle d'audience ont d'ailleurs dû intervenir pour calmer les esprits.

«Je tiens à assister aux procédures judiciaires pour voir ce que l'accusé va dire. Ce ne sont pas des choses qui sont faciles à entendre. Je souhaite que le père soit condamné à ce qu'il mérite», mentionne le grand-père maternel.

Ce dernier accepte difficilement la remise en liberté de l'accusé.

«Nous ne pouvons rien y faire. Il est mieux de ne pas mettre les pieds à Lambton, car il n'est pas le bienvenu ici. Ma fille est défaite. Elle essaye tant bien que mal de se tenir debout pour sa fille qui est hospitalisée», mentionne le grand-père.

La direction de protection de la jeunesse (DPJ) est intervenue dans ce dossier.

Le suspect dans cette affaire a été arrêté le 6 août par les enquêteurs du service des crimes majeurs de la Sûreté du Québec.

L'accusation de voies de fait grave est passible d'une peine d'incarcération maximale de 14 ans.

Le dossier reviendra devant le tribunal le 20 octobre prochain au palais de justice de Lac-Mégantic.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer