La police confrontée à des individus intoxiqués

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La consommation d'alcool a encore une fois donné beaucoup de travail aux agents de la Régie de police de Memphrémagog (RPM).

Mercredi soir vers 23h45, les policiers ont reçu un appel concernant une femme qui déambulait nue sur la rue Calixa-Lavallée à Magog. En arrivant sur les lieux les policiers ont remarqué la dame qui était assise sur l'herbe, les seins nus et exposant ses organes génitaux, rapporte Christian Boily, directeur adjoint à la RPM.

«Il s'agit d'une femme qui avait été arrêtée pour un dossier similaire le 31 juillet et qui avait été libéré avec des conditions dont ne pas consommer de drogues ou alcool, dit-il. La dame était visiblement intoxiquée.»

«En effet, dans le dossier du 31 juillet, la dame avait sollicité un homme pour des relations sexuelles moyennant de l'argent.»

Elle devra faire face à la justice pour action indécente, bris de conditions de remise en liberté et sollicitation en lien avec la prostitution.

Violence au McDo

Quelques minutes plus tard, les policiers sont intervenus au restaurant McDonald de la rue Merry Sud. Un individu venait de sauter par-dessus le comptoir pour aller s'en prendre au gérant.

«Le suspect, un jeune homme de 19 ans de Magog, était en état d'ébriété et attendait sa commande au McDonald. À un moment donné, il a sauté par-dessus le comptoir pour se retrouver avec les employés en demandant d'allumer sa cigarette. Le gérant a été avisé et est intervenu en demandant à l'individu de retourner de l'autre côté du comptoir», raconte M. Boily.

«L'homme demandait d'avoir sa commande et le gérant lui a demandé de sortir qu'il dérangeait la clientèle. Il a dit qu'il irait mener sa commande à l'extérieur. L'homme est demeuré près d'une caisse et une cliente lui a demandé de se calmer. Il a envoyé promener la cliente et c'est à ce moment que le gérant lui a ordonné de sortir et est parti appelé les policiers. À son retour près de la caisse, l'individu a sauté par-dessus le comptoir pour frapper le gérant à la tête. Un employé et un client ont maitrisé le suspect au sol.»

Les policiers ont procédé à l'arrestation du matamore pour des voies de fait. «Ils ont conduit le suspect à l'extérieur et il continuait à être récalcitrant. Ils ont amené le suspect au poste de police puis il a été remis en liberté avec une promesse de comparaitre assortie de conditions, dont ne pas consommer drogues ou alcool et ne pas se rendre au restaurant McDonald de Magog.»

En plus des accusations criminelles, il a reçu des constats d'infraction pour avoir refusé de quitter un endroit à la demande du responsable des lieux, ajoute M. Boily.

Refus

Par la suite, vers 2h, les policiers ont procédé à une vérification d'un véhicule sur la rue Principale Ouest à Magog. «Lors de la vérification, les policiers ont eu des soupçons que le conducteur avait consommé de l'alcool. Ils lui ont ordonné de se soumettre à l'appareil de détection approuvé pour l'alcool ce qu'il a refusé», note le directeur adjoint.

«Les policiers ont saisi le véhicule pour une période de 30 jours et son permis de conduire a été suspendu pour une période de 90 jours. L'homme a été libéré par voie de sommation et le dossier sera soumis au procureur pour porter des accusations de refus de fournir un échantillon d'haleine.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer