70 000 $ soutirés à sa grand-mère: Blais-Skorvaga en thérapie fermée

Youri Blais-Skorvaga... (Archives)

Agrandir

Youri Blais-Skorvaga

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Accusé d'avoir soutiré plus de 70 000 $ à sa grand-mère contre son gré, Youri Blais-Skorvaga devra passer les prochains mois en thérapie fermée pour traiter ses problèmes de dépendance.

L'homme de 25 ans est accusé de vol, fraude, harcèlement criminel, voies de fait et voies de fait armées ainsi que de production de cannabis au palais de justice de Sherbrooke. 

Le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec a consenti à remettre l'accusé en liberté après qu'il se soit engagé à résider à la maison de thérapie Corps, âme et esprit 24 heures par jour, sept jours par semaine.

Le procureur aux poursuites criminelles Me Matthieu Rochette et l'avocate de la défense Me Karolanne Bonin se sont entendus sur une série de conditions pour permettre la libération de prison de l'accusé.

Le dossier reviendra devant le tribunal le 11 octobre prochain.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer