Leurre informatique : Langlois écope la peine minimale de 12 mois

Rémi Langlois devra purger la peine minimale de... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Rémi Langlois devra purger la peine minimale de 12 mois derrière les barreaux pour avoir abusé de sa relation de confiance avec une mineure âgée de moins de 16 ans.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(Sherbrooke) Rémi Langlois devra purger la peine minimale de 12 mois derrière les barreaux pour avoir abusé de sa relation de confiance avec une mineure âgée de moins de 16 ans.

Rémi Langlois... - image 1.0

Agrandir

Rémi Langlois

En janvier, Langlois avait reconnu sa culpabilité aux accusations de leurre informatique d'une mineure et d'incitation à des contacts sexuels sur une mineure.

Entre novembre 2014 et mars 2015, Langlois a entrepris une conversation sur Facebook avec la victime qui, au fil du temps, a pris une tangente sexuelle. C'est finalement une photo osée de Langlois, envoyée à l'adolescente, qui a mené à son arrestation.

La peine de 12 mois d'emprisonnement correspond à la peine minimale prévue par la loi en semblable matière. Elle correspond aussi à la suggestion commune faite par l'avocate de la poursuite, Me Joanny St-Pierre, et l'avocat de Langlois, Me Laurent Morin.

Ce dernier a profité des représentations sur la peine pour réitérer ce que plusieurs procureurs de la défense ont dénoncé depuis l'adoption de la peine minimale, à savoir que celle-ci devrait être laissée à la discrétion du juge.

« À mon avis, le juge est beaucoup mieux placé pour apprécier la peine que des députés assis à Ottawa », a résumé Me Morin après le prononcé de la sentence.

Avant de prendre le chemin de la prison, Langlois a demandé de pouvoir purger sa peine dans un autre établissement que celui de Sherbrooke, afin de pouvoir bénéficier de « l'impartialité » des gardiens de prison.

« Il a été question de la prison de Sorel, a dit Me Morin, mais avec les dégâts d'eau et les problèmes de moisissures qui ont été observés à cet endroit, il va probablement devoir purger sa peine ailleurs. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer