Traîné sur 10 mètres rue King Est

L'accident est survenu peu avant 11h au coin... (Spectre média, Julien Chamberland)

Agrandir

L'accident est survenu peu avant 11h au coin de la rue King et de la 8e Avenue.

Spectre média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Un conducteur de quadriporteur impliqué dans un accident sur la rue King Est en fin d'avant-midi mercredi n'a pas été blessé. L'homme s'en est tiré sans blessure malgré qu'il ait été traîné sur une distance de 10 à 15 mètres sous un camion.

L'accident est survenu peu avant 11 h au coin de la rue King et de la 8e Avenue. Un camion de la Ville de Sherbrooke a été impliqué.

On a dû demander l'intervention des pompiers de Sherbrooke qui ont utilisé les pinces de décarcération pour déloger l'homme pris sous le devant du camion.

Le conducteur du quadriporteur a été transporté à l'hôpital, mais il a refusé d'être soigné, note Samuel Ducharme, porte-parole du Service de police de Sherbrooke.

L'événement survenu dans un secteur commercial achalandé de la ville a attiré plusieurs curieux. Peu avant 11 h 30, la scène avait été libérée.

Selon M. Ducharme, le conducteur du petit véhicule croyait avoir le temps de traverser la rue King avant l'arrivée du camion.

Un Sherbrookois arrêté pour pornographie juvénile

Un Sherbrookois de 67 ans a été arrêté mercredi pour une autre affaire liée à de la pornographie juvénile.

Gérald Jocas a comparu au palais de justice de Sherbrooke, où il a fait face à des accusations de distribution et de possession de pornographie juvénile, ainsi que pour avoir accédé à de la pornographie juvénile.

Lors de la perquisition au domicile du suspect, les policiers ont saisi du matériel informatique pour analyse, note un communiqué de presse.

L'opération policière a été réalisée par l'Équipe d'enquêtes sur l'exploitation sexuelle des enfants sur Internet (ESEI), en collaboration avec le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec (SQ) et le Service de police de la Ville de Sherbrooke.

L'Équipe d'enquêtes sur l'exploitation sexuelle des enfants sur internet (ESEI) regroupe des enquêteurs de la SQ et de la Gendarmerie royale du Canada. Cette équipe fait partie du Service des projets d'enquêtes spécialisés de la Direction des enquêtes criminelles.

Depuis la mise en place de la stratégie provinciale de la Sûreté du Québec en matière de lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants en 2012, près de 350 arrestations ont été réalisées. Grâce à cela, plusieurs dizaines de victimes ont été identifiées.

Toute information sur ce type de crime peut être communiquée, en toute confidentialité, à la Centrale de l'information criminelle de la SQ, au 1 800 659-4264. Par ailleurs, le public est invité à signaler toute situation d'exploitation sexuelle des jeunes sur internet à l'adresse cyberaide.ca.

Corrections

Une erreur s'est glissée dans l'illustration publiée dans notre édition de mercredi. Dans le plan publié avec l'article «Un quartier de 1700 porte s'animera», au sujet du secteur Belvédère et Bel-Horizon, le nom de ces deux artères a été inversé. Le projet résidentiel est bel et bien situé au nord-ouest de l'intersection en question.

Il était par ailleurs indiqué dans le même article que les conseillers Robert Pouliot et Jean-François Rouleau avaient inscrit leur dissidence, en mars, pour la création d'un pôle commercial de quartier au coin de la rue Belvédère Sud et du chemin Bel-Horizon. Ils avaient plutôt montré leur désaccord à l'avis défavorable de Commerce Sherbrooke, qui suggérait justement de ne pas entériner la création dudit pôle commercial. Nos excuses.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer