La foudre frappe Cogeco à Magog

La foudre a privé de service plusieurs abonnés de la compagnie Cogeco dans le... (Spectre média, René Marquis)

Agrandir

Spectre média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La foudre a privé de service plusieurs abonnés de la compagnie Cogeco dans le secteur de Magog en fin de semaine.

Un éclair a frappé les installations du câblodistributeur sur la rue Saint-Patrice samedi après-midi, ce qui a coupé les trois services offerts à la clientèle, soit l'internet, la télévision et la téléphonie.

Le bris a eu lieu vers 14 h et le service a pu être rétabli 12 heures plus tard dans la nuit de samedi à dimanche, selon Caroline Beaudry, directrice des relations avec les communautés chez Cogeco à Trois-Rivières.

« La foudre est tombée sur une tête de ligne. Les trois services ont été coupés », confirme-t-elle.

« Ç'a causé un trou de trois pieds sur trois pieds environ dans le bâtiment. Nous avons été chanceux dans notre malchance. Les dommages auraient pu être plus importants. »

Les pompiers de Magog, dont la caserne du centre-ville est située à deux pas, sont intervenus et ont pu éteindre les flammes rapidement.

Après avoir sécurisé les lieux, on a pu pénétrer dans l'édifice, ajoute Mme Beaudry. Plusieurs membres du personnel de Cogeco ont mis la main à la pâte pour rétablir au plus tôt le service aux abonnés.

« Les locaux ont été endommagés par la fumée et l'eau. On a dû aussi rétablir le courant électrique dans le bâtiment », dit-elle.

« Des gens de Trois-Rivières sont partis vers Magog pour aider sur place. »

Mme Beaudry ne pouvait dire si les abonnés touchés allaient être dédommagés pour l'interruption de service.

« Je ne crois pas parce qu'il s'agit d'une panne causée par des éléments naturels », commente-t-elle.

« Mais nous allons certainement investiguer à savoir pourquoi la foudre est tombée sur notre bâtiment qui n'est pas le plus haut et qui n'est pas situé en altitude. »

Un policier entreprend une poursuite... à vélo

Un policier de Sherbrooke n'a pas hésité à poursuivre un voleur, tôt lundi matin, alors qu'il roulait à vélo pour se rendre à la maison après son quart de travail.

L'événement est survenu vers 5h alors que le sergent se dirigeait vers sa résidence, dans l'ouest de la ville.

Il a aperçu un homme en train de voler dans des véhicules stationnés, raconte Samuel Ducharme, porte-parole du Service de police de Sherbrooke (SPS).

«Il a pris le voleur en surveillance et a communiqué avec le quartier général pour demander qu'on envoie des policiers. Mais le voleur s'est aperçu qu'il était surveillé et a pris la fuite.»

«Le policier a entrepris une poursuite à vélo. Quelques minutes après, des policiers sont arrivés et ont pu arrêter l'individu.»

Le suspect, un homme de 23 ans, a été arrêté dans le secteur de la Place Delorme. Il devra comparaître ultérieurement, ajoute

M. Ducharme.

Une femme allume le feu à sa demeure trois fois

Jeanne Giguère, 59 ans de Saint-Louis-de-Blandford, a été accusée d'avoir volontairement, et sans se soucier des conséquences, allumé trois incendies criminels dans sa résidence.

Étant donné la nature des infractions, la dame a été envoyée en évaluation psychiatrique afin de déterminer son aptitude à comparaître. Le rapport des spécialistes étant concluant, elle est retournée en évaluation, cette fois afin de déterminer si on peut lui incomber quelconque responsabilité criminelle. Son dossier sera de retour devant la Cour du Québec le 22 août.

Avec Yanick Poisson

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer