Le corps d'une jeune femme retrouvé à Sherbrooke

Aucune hypothèse n'est écartée pour expliquer la mort d'une femme de 25 ans... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Aucune hypothèse n'est écartée pour expliquer la mort d'une femme de 25 ans dont le corps a été retrouvé lundi soir à Sherbrooke.

Les patrouilleurs du Service de police de Sherbrooke (SPS) ont retrouvé la jeune femme inanimée à son domicile, dans le secteur Est de la ville. « C'est un membre de la famille qui s'inquiétait de son absence qui a signalé le tout aux policiers », indique Samuel Ducharme, porte-parole du SPS.« Une enquête est en cours pour déterminer la cause du décès, et aucune hypothèse n'est encore écartée. » Les enquêteurs du SPS sont en attente d'informations de la part du bureau du coroner ainsi que d'un pathologiste pour déterminer les causes exactes du décès, ajoute-t-il.

« Aucune autre information ne sera transmise d'ici la réception de ces informations », indique M. Ducharme dans un communiqué de presse diffusé mardi matin.

La SQ met la main au collet d'un voleur de remorque à Valcourt

La Sûreté du Québec (SQ) a rapidement mis la main au collet d'un présumé voleur de remorque ayant tenté sa chance, mardi après-midi à Valcourt.

Il était environ 14 h 45 quand une résidante de la rue des Cyprès a remarqué la présence louche d'un homme qui avait attaché une remorque à sa camionnette. Comme elle connaissait le véritable propriétaire de la remorque, elle l'a avisé par téléphone.

Ce dernier s'est rapidement pointé sur place et a pu prendre le voleur en chasse. La SQ a aussi été avisée. Plusieurs véhicules de police ont convergé

vers Valcourt.

Se voyant suivi, le malfaiteur s'est arrêté dans la cour de l'aréna de Valcourt, toujours sur la rue des Cyprès. Il a pris la fuite à pied dans un secteur boisé, raconte le sergent Daniel Thibodeau, porte-parole de la SQ.

« C'est un policier maître-chien qui a retrouvé l'homme et a procédé à son arrestation », dit-il.

« Il a été amené au poste pour être interrogé et des accusations pourraient être portées contre lui. »

Les policiers disposaient d'une bonne description du suspect, ajoute-t-il. « L'opération a été assez rapide. Environ une heure et il était arrêté. »

« Nous avions même une photo de lui. La dame avait eu le temps de le prendre en photo », commente M. Thibodeau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer