Simulation d'accident: fiction et réalité se confondent

Au détour d'une courbe, les intervenants ont retrouvé... (La Tribune, Yvan Provencher)

Agrandir

Au détour d'une courbe, les intervenants ont retrouvé deux blessés au sol à proximité de leur véhicule tout-terrain.

La Tribune, Yvan Provencher

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Asbestos) Un appel-surprise attendait pompiers, ambulanciers et policiers pour un accident de véhicules hors routes sur les montagnes de résidus miniers de la mine Jeffrey samedi.

Bien qu'il s'agissait d'une simulation organisée avec la complicité du Club 3 & 4 roues de l'Or blanc, la fiction rejoignait pratiquement la réalité pour les intervenants, qui devaient agir avec grand sérieux au secours de trois blessés dont les rôles étaient joués parfaitement.

Sous un soleil torride au détour d'une courbe prononcée, les intervenants ont retrouvé deux blessés au sol à proximité de leur véhicule tout-terrain et un autre sous son véhicule au bas d'un escarpement de pierres de la mine.

Les pompiers de Danville vêtus de leurs équipements d'intervention sont venus prêter main-forte à leurs collègues d'Asbestos. Un policier était déjà sur place et les ambulanciers se sont ensuite présentés malgré les contraintes d'un chemin difficile d'accès où la circulation est habituellement interdite.

Opération réussie

Tout était en place pour confondre la simulation avec un véritable accident. Les intervenants ignoraient, avant l'appel d'urgence, le type et le lieu de cet accident simulé. Les communications étaient quelque peu compliquées entre les intervenants de par la localisation des lieux brouillant les ondes.

Le site de l'accident fut d'abord sécurisé comme il se doit, les blessés confortés et immobilisés, les premiers soins furent donnés avant un transport vers l'hôpital. Des précautions particulières furent aussi prises pour assurer la sécurité des intervenants qui utilisèrent des câbles pour accéder au bas de l'escarpement où gisait un blessé grave. Quelques quadistes se trouvaient également sur les lieux afin d'aider les déplacements d'intervenants qui ne pouvaient avec leurs véhicules de service atteindre le lieu intégralement, dont le camion de protection des incendies.

La simulation mettait aussi en évidence la collaboration existante entre les divers intervenants du milieu au chapitre de la sécurité. Ainsi, la brigade des incendies de Danville se spécialise dans les interventions hors route alors que les pompiers d'Asbestos agissent lors d'accidents routiers nécessitant particulièrement des pinces de désincarcération.

Bien conscients qu'un tel événement pourrait se dérouler sur le territoire, les intervenants ont réalisé l'opération avec succès, chacun y trouvant l'occasion de perfectionner son apprentissage et ses habiletés dans cette situation particulière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer