Trafic de drogue : le SPS arrête «une centrale d'appels ambulante»

Deux hommes qui trempaient dans le trafic de drogue ont été arrêtés dans la... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Deux hommes qui trempaient dans le trafic de drogue ont été arrêtés dans la nuit de mardi à mercredi au centre-ville de Sherbrooke. L'un d'eux était «une véritable centrale d'appels ambulante».

L'affaire a débuté vers 12h15, dans le secteur King Est et Bowen. Lors d'une affectation de routine, deux agents remarquent des suspects en pleine transaction de drogue.

«Les deux hommes étaient sur le trottoir. Les policiers ont procédé à leur arrestation», déclare Martin Carrier, porte-parole du Service de police de Sherbrooke (SPS).

«Les agents ont saisi plus de 250 comprimés de métamphétamine, 60 comprimés d'hydromorphe, quatre cellulaires, de l'argent liquide et une liste de clients. Sur le deuxième individu, on a saisi 16 comprimés de métamphétamine et une arme à impulsion électrique.»

Le suspect détenant quatre téléphones cellulaires semblait très en demande, ajoute M. Carrier. «Durant l'arrestation, les cellulaires n'arrêtaient pas de sonner! Nous avons compté 26 appels manqués», lance-t-il.

«Les deux suspects sont connus des milieux policiers.»

Les hommes âgés de 39 et 48 ans pourraient être accusés de trafic de stupéfiants, de possession de stupéfiants dans le but de faire le trafic, de bris de conditions et de possession d'une arme prohibée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer