Importation illégale d'armes: les deux Américains passeront l'été à l'ombre

Détenus dans une affaire d'importation illégale d'armes à feu, deux Américains... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Détenus dans une affaire d'importation illégale d'armes à feu, deux Américains arrêtés à la frontière canadienne au début juin passeront l'été au Centre de détention de Sherbrooke. Le Californien Jonathon Bryce Darcangelo et Spencer Truesdell du Texas ont réglé leurs comptes avec la justice à Sherbrooke, puis condamnés à une peine de détention de cinq mois.

Ils ont plaidé coupables à l'accusation réduite d'importation illégale d'armes à feu.

Les deux accusés ont expliqué au tribunal qu'ils n'avaient aucune intention malicieuse derrière leur geste d'omettre de déclarer leur arme au poste frontalier. S'ils ont tenté de se soustraire à la règlementation, c'était pour ne pas se faire saisir leur arme.

Défendus par Me Patrick Fréchette, les deux accusés ont présenté des excuses aux autorités canadiennes.

La juge Hélène Fabi de la Cour du Québec les a condamnés à cinq mois de prison. Elle a retranché le temps de détention provisoire à la suite de la suggestion commune des avocats au dossier. Il leur reste donc quatre mois et demi de prison à purger.

Une interdiction de posséder des armes au Canada pour dix ans a été imposée.

Les deux Américains s'étaient retrouvés derrière les barreaux après avoir omis de déclarer leurs armes chargées aux douanes canadiennes.

Les deux individus s'étaient vu refuser leur remise en liberté sous conditions.

Darcangelo avait été arrêté, le 2 juin dernier, au poste frontalier d'East Hereford, alors que Truesdell avait été intercepté à Woburn le lendemain, 3 juin. Ce dernier gardait une arme chargée dans un tiroir sous le lit de sa roulotte. Un revolver de calibre.38 chargé de six balles, des munitions et une bonbonne de poivre de Cayenne ont été trouvés dans le véhicule de Jonathon Bryce Darcangelo.

Son avocat Me Alexandre Tardif avait fixé un procès dans son dossier la semaine dernière. Cependant, Darcangelo a donné le mandat de le régler, lundi, avant d'être condamné à la peine de détention suggérée.

C'est Me Andréanne Côté qui représentait la couronne fédérale dans ces deux dossiers, lundi, au palais de justice de Sherbrooke.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer