Un piège pour les automobilistes sur la rue du Conseil?

Le stationnement sur la rue du Conseil près de la rue Murray à Sherbrooke... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le stationnement sur la rue du Conseil près de la rue Murray à Sherbrooke constituerait un piège pour les automobilistes.Un citoyen de Sherbrooke Gilles Lemay est tombé dans ce qu'il qualifie être un piège à contraventions. Selon lui, la signalisation est contradictoire devant le 426 du Conseil.

«J'ai pris la peine de regarder les pancartes attentivement à au moins trois reprises. Il y a quelque chose qui ne fonctionne pas dans cette signalisation. Il y a une permission de se stationner 120minutes et une interdiction avec des flèches. Ce n'est pas clair. Une employée du restaurant est sortie. Elle m'a dit que régulièrement des gens se faisaient attraper par cette signalisation qui n'est pas claire. J'ai alors décidé de dénoncer la situation», explique Gilles Lemay.

Joannie Paquette du restaurant Le Tassé confirme que régulièrement des automobilistes reçoivent des contraventions lorsqu'ils se stationnement devant le café.

«Je ne comprends pas la logique de cette interdiction et la signalisation n'est pas claire parce que les flèches d'interdiction sont contradictoires. Nous portons attention aux voitures qui se garent devant le restaurant et nous allons les avertir. Cependant, nous ne pouvons tout voir, car nous sommes occupés à servir nos clients. Il arrive même que des policiers viennent voir à l'intérieur du café pour avertir des clients pour qu'ils déplacent leurs véhicules. Cependant, la compagnie responsable de remettre des tickets de stationnement en donne au lieu d'avertir», explique l'employée du café Le Tassé de la rue du Conseil.

Gilles Lemay souhaite dénoncer cette situation pas tant pour le montant du constat d'infraction de 33 $ plus les frais, mais pour que la situation soit corrigée.

«Il y a vraiment un problème de clarté dans ces pancartes de signalisation. Il y a une confusion qui est créée pour l'honnête citoyen. La Ville doit revoir sa façon de faire à cet endroit ou donner des cours aux citoyens pour comprendre ces pancartes. J'ai bien l'intention de dénoncer aussi cette situation à mon conseiller municipal parce que c'est un piège que l'on tend aux citoyens à cet endroit», déplore Gilles Lemay.

Ce dernier entend contester son constat d'infraction à la Cour municipale.

La Ville de Sherbrooke explique que la signalisation à cet endroit est adéquate et standard dans tout cet arrondissement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer