Un couple vendait de la cocaïne pour se tirer d'impasse

La mine basse, Tommy Bureau et Nadia Lafrenière... (La Tribune, René-Charles Quirion)

Agrandir

La mine basse, Tommy Bureau et Nadia Lafrenière ont plaidé coupables mercredi au palais de justice de Sherbrooke aux accusations portées contre eux relativement au trafic de cocaïne.

La Tribune, René-Charles Quirion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Un couple de Sherbrooke a appris à ses dépens que vendre de la cocaïne n'est pas la meilleure solution pour se sortir d'une situation financière difficile.

La mine basse, Tommy Bureau et Nadia Lafrenière ont plaidé coupables mercredi au palais de justice de Sherbrooke aux accusations portées contre eux devant la juge Claire Desgens de la Cour du Québec.

Les deux individus ont admis leur implication dans la possession de cocaïne dans le but d'en faire le trafic et le trafic de cocaïne entre octobre 2014 et janvier 2015. Bureau a aussi enregistré un plaidoyer de culpabilité à un bris de conditions pour ne pas avoir respecté son couvre-feu dans la nuit de Noël 2015.

C'est une information anonyme qui a mené les policiers sur les traces du couple de revendeurs de cocaïne. Les deux personnes impliquées ne possédaient aucun antécédent judiciaire.

À partir de leur numéro de cellulaire, les policiers ont réussi à les retracer. Ils ont entrepris une filature qui a permis de procéder à leur arrestation.

Les enquêteurs du SPS ont constaté les échanges de cocaïne avec des clients dans leur véhicule. Les contacts duraient une trentaine de secondes.

Lors de la perquisition à leur domicile, les enquêteurs du SPS ont trouvé 20 grammes de cocaïne divisés en sachets de même que 1229 $ en argent comptant dans un coffre-fort.

Les déclarations faites par les deux accusés aux policiers ont permis d'apprendre que le couple écoulait environ 70 rouleaux de cocaïne par semaine pour un profit d'environ 10 $ par rouleau.

Leurs avocats Me Jean-Marc Bénard pour Tommy Bureau et Me Maxime Bernatchez pour Nadia Lafrenière ont demandé la confection d'un rapport présentenciel pour éclairer le tribunal sur la situation de ces deux individus.

Tommy Bureau et Nadia Lafrenière auraient changé leurs fréquentations depuis cet épisode dans lequel ils ont été plongés en raison de leurs difficultés financières et non en raison d'un problème de consommation.

Les observations sur la peine devraient se dérouler le 19 septembre prochain.

C'est Me Marie-Line Ducharme qui représente le ministère public dans cette affaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer