Incendie maîtrisé au parc Jacques-Cartier

Le système de détection des incendies a été... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Le système de détection des incendies a été efficace et a permis d'éviter le pire vendredi avant-midi au bâtiment municipal du parc Jacques-Cartier qui abrite notamment la Maison des jeunes Azimut Nord de Sherbrooke.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
René_Charles Quirion
La Tribune

(Sherbrooke) Le système de détection des incendies a été efficace et a permis d'éviter le pire vendredi avant-midi au bâtiment municipal du parc Jacques-Cartier qui abrite notamment la Maison des jeunes Azimut Nord de Sherbrooke.

Vers 9 h 20, le Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS) a été appelé sur place en raison du déclenchement du système d'alarme.

« Un responsable des bâtiments était sur place à l'arrivée des premiers pompiers. Il a senti et vu de la fumée. Une deuxième équipe était déjà sur les lieux, alors nous sommes intervenus rapidement en deuxième alarme », explique le directeur du SPIS, Daniel Gingras.

L'incendie était localisé à une salle de bain du bâtiment qui était inoccupé lorsqu'il s'est déclaré.

« Le bâtiment était vide et verrouillé à l'exception des salles de bain. La défaillance électrique est à l'origine du feu », explique le directeur adjoint du SPIS.

Les dommages s'élèvent à environ 20 000 $ dans les salles de bain touchées ainsi qu'à un bureau de la Maison des jeunes Azimut Nord.

« Les pompiers ont évacué le système informatique. Ils ont aussi rassemblé des éléments dans le milieu de la pièce et les ont recouverts de façon à limiter les dommages », mentionne Daniel Gingras.

Ironie du sort, les nouveaux locaux de la Maison des jeunes Azimut Nord ont été inaugurés jeudi au parc André-Viger.

« C'est certain que cet incendie pourrait accélérer le déménagement. Les locaux sont prêts. Pour ce qui est de ce bâtiment au parc Jacques-Cartier, nous étions en train d'analyser quelle sera la future vocation des locaux laissés vacants. Présentement, certains locaux sont occupés pour des bureaux des événements qui se déroulent au parc Jacques-Cartier comme la Fête du lac des Nations ou le Carnaval de Sherbrooke », mentionne le directeur des arrondissements Jacques-Cartier et Mont-Bellevue, Yves Dodier.

La Maison des jeunes Azimut Nord avait été détruite par un incendie criminel en juin 1999.

Certaines révélations relatives au témoignage du délateur Sylvain Boulanger avaient permis d'en apprendre davantage sur l'origine de cet incendie du 11 juin 1999. Ces informations faisaient partie de la preuve qui avait été déposée dans le cadre du procès SharQc visant à condamner les membres en règle du chapitre de Sherbrooke Claude Berger, Michel Vallières, Yvon Tanguay ainsi que les frères Sylvain et François Vachon, tous acquittés en raison d'un arrêt des procédures,

Boulanger a rapporté que les Hells Angels du chapitre de Sherbrooke avaient commandé une série d'incendies criminels visant des bâtiments de la Ville, dont la maison des jeunes et le bâtiment du club nautique de Sherbrooke, tous deux situés au parc Jacques-Cartier, à la fin des années 1990 en pleine guerre des motards.

Le bâtiment municipal actuel avait été inauguré 18 mois après cet incendie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer