Un motocycliste effectue une sortie de route à 170 km/h

Un motocycliste, dont la vitesse venait tout juste... (Collaboration spéciale, Éric Beaupré)

Agrandir

Un motocycliste, dont la vitesse venait tout juste d'être enregistrée à 170 km/h dans le cadre d'une opération radar, a perdu la maîtrise de sa monture et s'est retrouvé dans le décor, à près d'une dizaine de mètres de la bretelle de sortie de l'autoroute 20, à Notre-Dame-du-Bon-Conseil.

Collaboration spéciale, Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(NOTRE-DAME-DU-BON-CONSEIL) Un motocycliste, dont la vitesse venait tout juste d'être enregistrée dans le cadre d'une opération radar, a perdu la maîtrise de sa monture et s'est retrouvé dans le décor, à près d'une dizaine de mètres de la bretelle de sortie de l'autoroute 20, à Notre-Dame-du-Bon-Conseil.

L'événement est survenu vers 11 h, en fin d'avant-midi mercredi. Les policiers ont enregistré une vitesse de pointe à 170km/h. Vu sa vitesse excessive, ils n'ont pas eu le temps de prendre la la moto en chasse, mais se sont tout de même dirigés dans sa direction pour tenter de le localiser. Ils n'ont pas eu à faire plus de quelques kilomètres avant d'apercevoir le véhicule du fautif dans le décor.

«Alors qu'un patrouilleur s'engageait sur l'autoroute afin de tenter de le rattraper pour l'intercepter, il a vu au loin le motocycliste prendre la sortie au km 196. La vitesse du motocycliste était toutefois beaucoup trop élevée pour négocier la courbe; le conducteur a donc perdu le contrôle et effectué une embardée», explique la porte-parole de la SQ Aurélie Guindon.

Le motocycliste de 25 ans a été conduit au centre hospitalier Sainte-Croix de Drummondville ou l'équipe de traumatologie l'attendait. Selon les informations obtenues, l'état de santé de la victime ne laisserait pas craindre pour sa vie.

Le conducteur a reçu un constat d'infraction de 1369$ et 14 points d'inaptitude pour l'excès de vitesse, en plus de voir son permis être suspendu pendant sept jours comme le prévoit le Code de la sécurité routière pour cette catégorie d'infraction. Un reconstitutionniste de la Sûreté du Québec a été appelé afin de faire la lumière sur les circonstances de l'accident.

Trois employés de Pharmaprix mordus par un chien

Alors qu'ils prenaient une pause à l'extérieur de la pharmacie, trois employés du Pharmaprix de Rock Forest, situé sur le boulevard Bourque, ont été attaqués par un bull terrier en liberté mardi midi.

La propriétaire de l'animal tentait de le rattraper après que celui-ci ait pris la fuite, mais elle est arrivée trop tard, a affirmé Martin Carrier, porte-parole du Service de police de Sherbrooke.

Les employés de la pharmacie auraient subi des blessures mineures. Ils sont repartis en ambulance vers 12 h 45 pour recevoir un vaccin contre le tétanos.

« Le chien est actuellement à la Société protectrice des animaux (SPA) et nous allons procéder à son évaluation comportementale jeudi », mentionne Cathy Bergeron, responsable des communications à la SPA de l'Estrie.

Selon le niveau de dangerosité attribué à l'animal à la suite de cette évaluation, la SPA pourrait imposer certaines mesures telles que le musellement du chien, son identification à l'aide d'une micro-puce ou une obligation de passer des tests de comportement périodiquement. Dans l'éventualité où le bull terrier serait considéré comme hautement dangereux, la SPA pourrait avoir recours à l'euthanasie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer