Saisie de drogue à trois endroits en région

Les policiers du SPS ont démantelé une serre... (La Tribune, René-Charles Quirion)

Agrandir

Les policiers du SPS ont démantelé une serre de production de cannabis artisanale aménagée dans le sous-sol d'une résidence de la rue Bowen Sud.

La Tribune, René-Charles Quirion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Sûreté du Québec a frappé à Sherbrooke, Stornoway et Cookshire-Eaton, jeudi matin, dans l'objectif de démanteler un réseau de producteurs de cannabis.

Le service des enquêtes sur les crimes majeurs de la SQ a mené cette enquête en partenariat avec l'Escouade régionale mixte Estrie et le Service de police de Sherbrooke. Les policiers ont procédé à l'arrestation de cinq personnes dans le cadre de cette opération.

Les policiers du SPS ont démantelé une serre de production de cannabis artisanale aménagée dans le sous-sol d'une résidence de la rue Bowen Sud.

L'occupant de cette résidence, un individu de 31 ans fera face à des accusations dans cette affaire. À Stornoway, c'est un individu de 59 ans qui a été arrêté, alors qu'un homme de 38 ans a été arrêté à Cookshire-Eaton.

Sylvain Veilleux de Cookshire-Eaton, Emmanuel Denault de Sherbrooke, défendus par Me Jean Leblanc, et Michel Talon de Stornoway, défendu par Me Caroline Saint-André de l'aide juridique, ont comparu devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec au palais de justice de Sherbrooke pour y être accusés de possession en vue d'en faire le trafic et production de cannabis dans le but d'en faire le trafic.

Le procureur aux poursuites criminelles Me Andy Drouin s'est objecté à leur remise en liberté. L'enquête sur remise en liberté a été fixée au 20 mai.

« Les individus arrêtés pourraient être impliqués dans un réseau de production et de distribution de cannabis opérant dans la région. Des éléments d'enquête démontrent que les individus arrêtés étaient structurés pour procéder à toutes les étapes de la production des plants de cannabis jusqu'à rendre la drogue prête à la vente », explique la porte-parole de la Sûreté du Québec en Estrie, Aurélie Guindon.

Un total de 35 policiers ainsi que des techniciens d'Hydro-Sherbrooke et d'Hydro-Québec participent à cette opération policière.

« Ce sont des informations reçues du public qui nous ont permis de démarrer cette enquête qui a duré quelques mois », mentionne la porte-parole de la SQ.

Le bilan préliminaire des saisies fourni par la SQ révèle que quelques centaines de plants de cannabis étaient en production dans la résidence de Sherbrooke et dans une grange de Stornoway. Du cannabis en vrac à l'étape de séchage a été découvert dans un bâtiment de Cookshire-Eaton.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer