Une résidence familiale rasée par les flammes

Un incendie a complètement détruit une résidence familiale... (Collaboration spéciale, Éric Beaupré)

Agrandir

Un incendie a complètement détruit une résidence familiale de Saint-Nicéphore.

Collaboration spéciale, Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Drummondville) Un violent incendie a complètement détruit une résidence familiale de la rue des Forestiers à Drummondville (secteur Saint-Nicéphore) en fin de matinée, jeudi.

À l'arrivée des pompiers de Drummondville, vers 11h30, l'embrasement était déjà généralisé, les pompiers de Wickham et de Saint Germain-de-Grantham ont été demandés en renfort. Le Service d'intervention d'urgence civile du Québec est également intervenu afin d'ériger un périmètre de sécurité et de prendre soin des évacués.

Selon ce qu'il a été permis d'apprendre, c'est une odeur de fumée qui a alerté les occupants de la résidence. Au moment d'évacuer la demeure, ils ont constaté que le feu avait atteint la toiture de la maison.

Même si leurs animaux de compagnie (un chien et deux perroquets) étaient toujours à l'intérieur, les occupants de la résidence se sont refusés à retourner à l'intérieur par mesure de précaution. Heureusement, les pompiers ont été en mesure d'effectuer le sauvetage. 

Les circonstances du drame sont encore inconnues, selon les premières informations, la cuisinière était éteinte et aucun appareil électrique d'appoint n'était en fonction. En plus de la maison, un bateau de type hors-bord situé sur le terrain voisin a également été incendié.

En retard au travail, il reçoit une contravention de 1445 $

La vitesse pour compenser son départ tardif vers le travail, jeudi matin, a valu une contravention salée pour « grand excès de vitesse » (GEV) à un conducteur circulant sur le chemin de Fitch Bay à Magog. Vers 6 h 50, près de l'intersection de la rue Douillard, les policiers de la Régie de police de Memphrémagog (RPM) effectuaient une opération radar (mobile) alors que leur autopatrouille était en mouvement. « Les policiers ont capté un « GEV » en croisant un véhicule qui circulait à 157 km/h dans une zone de 80 km/h », mentionne Sylvain Guay, porte-parole de la RPM. « Les gyrophares de l'autopatrouille ont été mis en fonction et le contrevenant seul dans sa voiture s'est immobilisé en bordure de la route. Il s'agit d'un homme habitant à Canton de Stanstead et qui était en retard au travail. » L'homme de 22 ans a reçu une amende de 1445 $, 14 points d'inaptitudes ainsi qu'une suspension de son permis de conduire pour sept jours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer