Un policier de la SQ meurt au Nicaragua

Les membres du quartier général de la Sûreté du Québec à Sherbrooke sont en... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les membres du quartier général de la Sûreté du Québec à Sherbrooke sont en deuil avec la mort tragique d'un des leurs.

Benoit Cayouette... (Photo fournie) - image 1.0

Agrandir

Benoit Cayouette

Photo fournie

La victime est Benoit Cayouette, a appris La Tribune de diffirentes sources.

Il s'agit d'un policier âgé de 24 ans qui a perdu la vie lors d'un voyage au Nicaragua, note Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ, sans pouvoir confirmer l'identité du défunt.

«Nous avons été informés du décès de l'un de nos membres», dit-elle, sans pouvoir donner plus de détails.

Pour de plus amples informations sur les circonstances de sa mort, elle suggère aux médias locaux de contacter les autorités nicaraguayennes.

«Nos pensées vont vers les membres de sa famille et ses collègues de travail», ajoute-t-elle.

Benoit Cayouette était affecté au groupe de patrouilleurs couvrant la MRC de Memphrémagog.

«Le coeur sur la main»

Il était en voyage pour deux semaines en compagnie de sa conjointe au Nicaragua. Le jeune homme serait décédé alors qu'il se trouvait dans l'eau d'une plage donnant sur l'océan Pacifique. Son corps a été retrouvé mercredi.

La nouvelle a bouleversé ses collègues de travail, mercredi matin. On a réuni le groupe et proposé une rencontre avec un psychologue, mentionne un confrère de travail sous le couvert de l'anonymat.  «Benoit, c'était un gars qui avait le coeur sur la main», assure-t-il.

«Nous sommes une quinzaine de patrouilleurs au poste de la MRC de Memphrémagog. Tout le monde se connaît et tout le monde a travaillé avec lui. Benoit faisait l'unanimité. Sa mort affecte tout le monde.»

Originaire de la Beauce, M. Cayouette travaillait depuis deux ans à Sherbrooke. Il aimait la région, ayant acheté une maison récemment avec sa conjointe. Le couple n'avait pas d'enfant.

On le connaissait comme un grand sportif, un homme en grande forme, ajoute l'agent de polcie.

«Son corps a été retrouvé et sa famille, ses confrères et ses amis vont pouvoir faire le deuil», a mentionné un autre de ses collègues qui a contacté La Tribune sans vouloir être identifié.

En nageant

Du côté du ministère des Affaires étrangères, on demeure discret concernant les circonstances de son décès. «Nos pensées accompagnent la famille et les amis du citoyen canadien qui fut porté disparu en nageant en mer à San Juan del Sur au Nicaragua», écrit par courriel Diana Khaddaj, porte-parole chez Affaires mondiales Canada.

«Des agents consulaires canadiens à Managua au Nicaragua sont en contact avec les autorités locales et offrent des services à sa famille et ses amis. Pour protéger les renseignements privés de cet individu, nous ne pouvons partager aucune autre information dans ce dossier.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer